GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 17 Juin
Lundi 18 Juin
Mardi 19 Juin
Mercredi 20 Juin
Aujourd'hui
Vendredi 22 Juin
Samedi 23 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent
    Mondial 2018: la Croatie bat l'Argentine 3-0 et se qualifie pour les 8e de finale. Les Argentins devront patienter.
    Amériques

    Etats-Unis: des milliers de soldats en moins pour l'armée américaine

    media Chuck Hagel, le secrétaire d'Etat américain à la défense et le général Martin Dempsey, le 24 février au Pentagone. REUTERS/Mike Theiler

    Le secrétaire américain à la Défense Chuck Hagel a présenté les orientations budgétaires de son ministère pour 2015 : elles sont placées sous le signe de l’austérité. Moins de soldats, moins de navires, moins d'avions. Seules les forces spéciales augmentent un peu.

    Avec le retour des forces américaines d’Irak et bientôt d’Afghanistan, le secrétaire américain à la Défense, Chuck Hagel propose de réduire les effectifs militaires de près de 100 000 soldats. L’armée américaine passerait de 520 000 hommes à 440 000, soit son niveau le plus bas depuis 1940. Le ministre a défini la nouvelle stratégie du Pentagone: défendre le territoire national, projeter à l’étranger une image de force en renforçant la sécurité mondiale et être prêts à se battre si la dissuasion échoue.

    « Pour accomplir cette stratégie, explique M. Hagel, le département de la Défense continuera de concentrer ses opérations et ses forces en Asie-Pacifique et d’apporter son soutien à ses principaux alliés et partenaires au Moyen-Orient et en Europe. Nous resterons engagés dans les autres régions et nous continuerons de poursuivre avec force les réseaux terroristes internationaux ».

    Sacrifices

    Femmes soldats de l’armée américaine à point de contrôle à Ramadi, la capitale de la province d'al-Anbar, ville située à l'ouest de Bagdad en Irak, le 25 octobre 2004. AFP/Patrick Baz

    Chaque arme devra consentir des sacrifices, seules les forces spéciales verront leurs effectifs légèrement augmenter. Si la Navy ne perd pas ses 11 porte-avions, ses navires de combat légers seront limités à 32 contre 52 prévus. L’aviation conserve son chasseur polyvalent F-35 Lightning II, et son avion ravitailleur KC-46, mais remise son avion espion U-2 qui sera remplacer par des drones.

    Par ailleurs, les prestations sociales du personnel du Pentagone vont également diminuer. Ce régime d’austérité de l’armée va se heurter à une sérieuse opposition du Congrès, notamment chez les républicains toujours partisans d’une défense forte.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.