GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 17 Mai
Vendredi 18 Mai
Samedi 19 Mai
Dimanche 20 Mai
Aujourd'hui
Mardi 22 Mai
Mercredi 23 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Venezuela: destitution de la députée d’opposition Maria Corina Machado

    media Députée depuis 2010, Maria Corina Machado a contribué à transformer les manifestations sporadiques d'étudiants en un mouvement de protestation national. ©Reuters.

    Au Venezuela, la crise politique s'aggrave. Après l'un des leaders emblématiques de l'opposition, Leopoldo Lopez, et deux maires de villes où des manifestations contre le gouvernement socialiste sont quasi quotidiennes, le régime vise maintenant une autre figure de proue de la contestation : Maria Corina Machado. Cette députée de l'opposition, qui a obtenu lors des dernières élections législatives plus de voix que n'importe quel autre élu vénézuélien, a été destituée de son mandat. Le gouvernement vénézuélien l'accuse de trahison et d'incitation à la violence.

    En fin de semaine dernière, la députée vénézuélienne Maria Corina Machado était à Washington. Le Panama l'avait invitée à s'exprimer devant le Conseil permanent de l'OEA, l'Organisation des Etats américains, afin de rendre compte de la situation au Venezuela. Mais au final, la députée n'a pas pu s'exprimer devant le Conseil permanent de l'organisation, une majorité des membres s'y étant opposés. Pour le gouvernement à Caracas, c'est l'occasion rêvée de se débarrasser de l'une de ses plus virulentes détractrices.

    Accusée de « trahison à la patrie »

    Le président de l'Assemblée nationale, Diosdado Cabello, a accusé Maria Corina Machado de « trahison à la patrie ». En s'exprimant devant l'OEA à l'invitation du Panama, la députée aurait violé la Constitution vénézuélienne qui interdit aux élus de s'exprimer pour le compte d'un pays étranger. « Maria Corina Machado est donc destituée de son mandat. Son immunité parlementaire est levée et elle peut être arrêtée à tout moment », a-t-il prévenu.

    Répression politique

    L'annonce a provoqué un tollé dans les rangs de l'opposition, qui dénonce une campagne de répression politique. De son côté, Maria Corina Machado, en voyage au Pérou, a répliqué via son compte Twitter : « Je suis députée de l'Assemblée nationale aussi longtemps que le peuple le voudra ».

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.