GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 14 Novembre
Vendredi 15 Novembre
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
Aujourd'hui
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Hong Kong: grand incendie à l'entrée du campus où se trouvent les manifestants (AFP)
    • Foot/Euro-2020: les Bleus, vainqueurs en Albanie (2-0), terminent en tête de leur groupe
    • Éliminatoires CAN 2021 : le Gabon s’impose à domicile face à l’Angola lors de la deuxième journée (2-1)
    • Iran: la Maison Blanche condamne l'utilisation de la force contre les manifestants
    Amériques

    À la Une : Chili, Valparaiso ravagé par des flammes

    media Les pompiers luttent contre les flammes qui ravagent la ville de Valparaiso : près de 500 habitations ont déjà été détruites et l'on compte au moins 12 victimes. REUTERS/Cristobal Saavedra

    Pour laEstrella, journal de Valparaiso, un véritable « tsunami de feu » s’est abattu sur la ville. « Le ciel est rouge, les nuages noirs, il pleut des cendres et le sol s’est transformé en une immense boule de feu ». À la Une d’El Mercurio, un bilan provisoire en trois chiffres : près de 2 000 habitations détruites, 12 morts et 8 500 personnes sans-abri. L’incendie n’est toujours pas maîtrisé, titre le journal, ajoutant que cela pourrait prendre 20 jours pour étouffer complètement les flammes. Pour El Mercurio, pas de doute : il s’agit bel et bien du plus grand incendie qu’ait jamais connu Valparaiso. Une partie de la ville offre ce lundi matin un triste panorama, écrit le quotidien : « plusieurs des collines ont été transformées en ruines ». Le journal La Tercera publie une photo qui montre des habitants sans-logis dormir dans la rue, sur des matelas. Certains accusent le choc, ils le racontent au reporter d’El Mercurio : « Je suis furieuse », explique Fabiola Vilbagran, une mère de famille, « nous nous sommes sacrifiés pendant 15 ans pour avoir cette maison. Elle a été détruite en une seconde. Maintenant il faut recommencer à zéro ! »

    Suite du dialogue entre gouvernement vénézuélien et opposition

    Au Venezuela, l’opposition se prépare à la poursuite du dialogue avec le gouvernement. C’est à lire dans le journalEl Nacional. Pour la deuxième réunion avec les représentants des autorités, prévue demain, l’alliance de l’opposition MUD a créé deux groupes de travail. L’un doit reformuler la demande d’une amnistie pour les personnes détenues depuis le début du conflit et l’autre se penchera sur la mise en place d’une commission de vérité censée enquêter sur les violations des droits de l’homme commises à l’encontre des manifestants. Selon le général Vladimir Padrino, cité par El Universal, 97 soldats sont actuellement accusés de maltraitance et de torture.

    Concernant la commission de vérité, un des dirigeants de la MUD cite l’exemple des commissions créées par l’Afrique du Sud, le Chili ou encore l’Argentine afin de « juger les crimes sous les dictatures ». El Nacional rappelle que la demande d’amnistie a pour l’instant très peu de chances d’aboutir, car le gouvernement refuse de l’envisager. Ramon Guillermo Avelado, secrétaire général de la MUD, se dit conscient de cet obstacle, mais espère néanmoins négocier un compromis avec les autorités.

    Laurent Fabius à Cuba

    Toute la presse officielle relaie la visite ce week-end du ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius. « Le chef de la diplomatie française souligne l’importance des relations avec Cuba », titre le journal Granma. Cubadebate retient entre autres de cette courte visite que Laurent Fabius a réitéré son désaccord avec l’embargo américain à l’encontre de Cuba. Pour le Miami Herald, ce premier déplacement d’un ministre français des Affaires étrangères depuis 30 ans à La Havane n’est pas un hasard. Il intervient alors que Cuba ouvre son économie et cherche à attirer des investissements, tout en voulant se rapprocher de l’Union européenne.

    Vers la fin de privilèges pour les étudiants français au Québec ?

    C’est un sujet qui fâche : le Québec veut remettre en cause l’accord qui permet aux Français d’étudier au Québec à moindre coût. Initié par l’ancien gouvernement indépendantiste, le projet sera, selon le journal Le Devoir, poursuivi par le nouveau Premier ministre libéral, élu il y a une semaine. Pendant sa campagne électorale, Philippe Couillard a affirmé « qu’il fallait carrément hausser les droits de l’ensemble des étudiants des pays francophones. Cela porterait de 2 300 $ à 6 300 $ le coût moyen d’une année de premier cycle ».

    À Paris, on est « sous le choc », raconte le quotidien. Le gouvernement français voit d’un très mauvais œil cette remise en cause de l’un des symboles de  la relation franco-québécoise. Il faut savoir que, depuis 1978, les Français qui étudient au Québec disposent du privilège de payer les mêmes droits de scolarité que les Québécois. Et ces frais sont à peu près trois fois inférieurs à ceux payés par d’autres étudiants étrangers et même à ceux des autres provinces canadiennes.

     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.