GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 8 Novembre
Samedi 9 Novembre
Dimanche 10 Novembre
Lundi 11 Novembre
Aujourd'hui
Mercredi 13 Novembre
Jeudi 14 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent
    Israël: les sirènes d'alarme activées à Tel-Aviv suite à une frappe tuant un commandant palestinien à Gaza (armée)
    Amériques

    Le président djiboutien reçu par Barack Obama

    media Ismaël Omar Guelleh, président de Djibouti, doit être reçu par son homologue américain Barack Obama. AFP/PATRICK KOVARIK

    Le président djiboutien Omar Guelleh est reçu ce lundi à la Maison Blanche par Barack Obama. Djibouti abrite depuis 2002 une base militaire qui permet à l’armée américaine de rayonner dans la région, le camp Lemonnier qui est un ancien camp de la Légion étrangère française. La lutte contre le terrorisme devrait être le principal sujet des entretiens de ce lundi entre les deux présidents.

    Avec notre correspondante à Washington, Anne-Marie Capomaccio

    Le camp Lemonnier de Djibouti est la seule base américaine sur le continent africain. 4 000 personnes, militaires et civiles, vivent sur cette emprise qualifiée de stratégique par le département américain de la Défense. L’Agence américaine de développement, l’USAID, y a son quartier général africain, et la radio Voix de l’Amérique ses émetteurs.

    Cliquez pour ouvrir
    Anthony Terrade/RFI

    Cette présence américaine représente un revenu d’environ 40 millions de dollars par an pour l’Etat djiboutien. C’est par exemple à partir de ce petit Etat de la corne de l’Afrique que rayonnent les unités vers l’Ouganda, pour aider à la poursuite de Joseph Koni. C’est de Djibouti aussi que partent les drones qui mènent les opérations anti-terroristes contre al-Qaïda au Yémen, et les opérations de surveillance dans toute la région, c’est dire l’importance que Washington apporte à cette base.

    Ce sujet sera d’ailleurs au cœur des entretiens entre Barack Obama et Ismaël Omar Guelleh. Car les Etats-Unis, à la demande du gouvernement djiboutien, ont du déplacer à grands frais la base d’envol de ces drones vers un lieu tenu secret à l’intérieur du pays. Les Djiboutiens étaient devenus nerveux à la suite de cinq accidents intervenus depuis 2011.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.