GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 22 Juin
Jeudi 23 Juin
Vendredi 24 Juin
Samedi 25 Juin
Aujourd'hui
Lundi 27 Juin
Mardi 28 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques
    ONU

    Les casques bleus de l'ONU n’utilisent pas suffisamment la force

    media Patrouille de casques bleus aux alentours de Juba, au Soudan du Sud, le 16 décembre 2013. REUTERS/UNMISS/Handout via Reuters

    Les casques bleus de l’ONU n’utilisent pas suffisamment la force pour protéger les civils. C’est la conclusion d’un rapport interne aux Nations unies alors que les missions de maintien de la paix n’ont jamais été aussi nombreuses.

    Avec notre correspondant à New York, Karim Lebhour

    C’est un rapport pour le moins dérangeant. Cette étude menée par le bureau des affaires internes de l’ONU montre qu’en cas d’attaques contre des civils, huit fois sur dix les casques bleus n’interviennent pas alors même qu’ils sont autorisés à le faire par le Conseil de sécurité. Le rapport se base sur 8 missions de maintien de la paix dont Haïti, la RDC, le Darfour ou le Soudan du Sud.

    Pourquoi cette faiblesse ? D’abord parce que les casques bleus sont souvent mal équipés et trop peu nombreux face aux assaillants. Et leur pays d’origine leur demande souvent de ne pas prendre de risque, en dépit des ordres donnés par l’ONU. Et pour cause. L’année dernière, cent six casques bleus ont été tués en opération.

    Ce rapport vient poser la question de l’efficacité des missions de maintien de la paix de l’ONU, toujours plus nombreuses. Le nombre de casques bleus atteint aujourd’hui le chiffre record de 120 000.

    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.