GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Aujourd'hui
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Colombie: Oscar Ivan Zuluaga prêt à négocier la paix avec La Havane

    media Oscar Ivan Zuluaga, arrivé en tête du premier tour de l’élection présidentielle se dit prêt à poursuivre les discussions de paix à La Havane s'il est élu. Reuters

    En Colombie, le candidat uribiste, Oscar Ivan Zuluaga, arrivé en tête du premier tour de l’élection présidentielle, dimanche 23 mai, se dit prêt à poursuivre les discussions de paix à La Havane s'il est élu. C'est à l'issue d'une alliance signée avec le Parti Conservateur mercredi que Zuluaga a finalement adouci son propos.

    Oscar Ivan Zuluaga s'était jusqu'ici montré intransigeant : pas d'impunité pour la guérilla, et négociations sous conditions. Mais mercredi soir, l'ex-candidate du Parti conservateur, Marta Lucia Ramirez, arrivée en troisième position au premier tour, a signé une alliance avec le Centre démocratique de Zuluaga, en lui demandant de tempérer son propos.

    « Nous maintenons les exigences que j'ai toujours défendues, à savoir comment arriver à une paix négociée au bénéfice du peuple colombien, explique Oscar Ivan Zuluaga. Ceci nous a amené à accepter des propositions qu'elle a défendues. »

    Garantir des avancées

    Marta Lucia Ramirez lui a demandé de poursuivre les négociations de paix entamées à La Havane. Mais, a-t-il ponctué, il faut maintenir les conditions que nous réclamons à la guérilla : « En finir avec le recrutement d'enfants, avec les mines antipersonnels, avec les assassinats de nos soldats et de nos policiers de sang froid, avec les attentats terroristes contre la population, et contre les infrastructures du pays. »

    Si ces conditions sont réunies, a déclaré Oscar Ivan Zuluaga, il faudra alors établir des échéances concrètes pour garantir ces avancées qui sont à vérifier sur le terrain. Oscar Ivan Zuluaga a besoin des voix du Parti conservateur. Ce changement à 180 degrés pourrait le rapprocher de la position de Juan Manuel Santos et lui faire gagner des voix, mais aussi lui faire perdre celles de son électorat, plus opposé, lui, aux négociations de paix.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.