GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 9 Novembre
Dimanche 10 Novembre
Lundi 11 Novembre
Mardi 12 Novembre
Aujourd'hui
Jeudi 14 Novembre
Vendredi 15 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Venezuela: la justice va poursuivre l’opposant Leopoldo Lopez

    media Le leader de l'opposition Leopoldo Lopez lors de son arrestation à Caracas, le 18 février 2014. REUTERS/Jorge Silva

    Le parquet de Caracas a annoncé jeudi 5 juin, au terme de trois jours d'audience préliminaire, que le procès de l’opposant Leopoldo Lopez aura bien lieu. Devenu très vite un des leaders politiques de la révolte étudiante, il est mis en cause dans les troubles intervenus le 12 février dernier, lors des manifestations contre le gouvernement de Nicolas Maduro. Trois Vénézuéliens ont été tués en marge de manifestations, et soixante-six personnes ont été blessées. Détenu depuis plus de trois mois, Leopoldo Lopez va être jugé pour « incitation à la violence ».

    Avec notre correspondant à Caracas, Julien Gonzalez

    « J'ai grandi en pensant que les dictatures étaient en noir et blanc, elles sont également en couleur, et nous les vivons aujourd'hui au XXIe siècle ». Déclaration lors de son audience de Leopoldo Lopez, qui a donc retrouvé ce jeudi 5 juin au matin sa cellule dans la prison militaire de Ramo Verde, au sud de la capitale, Caracas.

    Les trois avocats de Leopoldo Lopez ont donc échoué dans cette première mission : ils n'ont pas réussi à infléchir la décision de la juge, rendue ce jeudi. Durant ces trois journées d'audience préliminaire, plusieurs figures de l'opposition se sont relayées à l'entrée du palais de justice, sous haute surveillance, pour exiger la libération de Leopoldo Lopez.

    A l'intérieur, cent vingt preuves ont été présentées et surtout soixante-seize témoins ont été convoqués à la barre. « Cinquante-quatre personnes seraient des policiers, quinze autres, des agents de sécurité du ministère public », c'est ce qu'affirme la défense de Leopoldo Lopez.

    De son côté, la procureure de la République s'est voulue d'emblée ferme : dès lundi, premier jour d'audience, elle avait validé toutes les charges retenues contre Leopoldo Lopez avant de mettre en cause « l'influence subliminale » du discours de l'opposant.

    La date de son procès reste pour l'instant inconnue mais l'opposant encourt jusqu'à treize ans de prison.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.