GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 15 Janvier
Mardi 16 Janvier
Mercredi 17 Janvier
Jeudi 18 Janvier
Aujourd'hui
Samedi 20 Janvier
Dimanche 21 Janvier
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Attentat du consulat américain en Libye: Khattala au tribunal fédéral

    media Les manifestants ont attaqué le consulat américain à Benghazi, avant d'y mettre le feu, le 11 septembre 2012. REUTERS/Esam Al-Fetori

    Ahmed Abou Khattala, considéré comme l’un des responsables de l’attaque contre le consulat américain de Benghazi en 2012, reste en détention aux Etats-Unis. Quatre américains - parmi lesquels l’ambassadeur Stevens - avaient été tués lors de cet attentat. Khattala, qui plaide non coupable, a été capturé par les forces spéciales américaines en Libye, le 15 juin dernier. Il est détenu dans une prison de l’État de Virginie, dans la banlieue de Washington, et comparaissait mardi 1er juillet devant un tribunal fédéral.
     

    Avec notre correspondante à Washington, Anne-Marie Capomaccio

    L’avocate d’Abou Khattala estime que le dossier de l’accusation est faible, et confirme que son client plaide non coupable. Mais paradoxalement, Maître Peterson ne s’est pas opposée au maintien en détention de ce citoyen libyen, considéré par l’accusation comme l’un des responsables de l’attaque du consulat de Benghazi.

    Lors de l’audience du mardi 1er juillet, les premières charges qui pèsent contre le prisonnier - conspiration contre les intérêts américains - ont été confirmées. Abou Khattala risque pour cela la prison à vie.

    L’assistant du procureur a par ailleurs expliqué qu’il s’apprête à verser au dossier des preuves « irréfutables » dans les jours qui viennent. Des éléments qui devraient, selon Maître Lorenzo, peser plus lourdement encore dans l’accusation. Le ministère public affirme enfin que l’accusé a lui-même reconnu son implication dans l’attentat, lors des entretiens qui se sont déroulés avant son arrivée sur le sol américain.

    Abou Khattala a été détenu près de deux semaines à bord d’un navire, pour y être interrogé, avant d’être formellement informé de ses droits et officiellement inculpé.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.