GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 6 Décembre
Samedi 7 Décembre
Dimanche 8 Décembre
Lundi 9 Décembre
Aujourd'hui
Mercredi 11 Décembre
Jeudi 12 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Un an après le drame ferroviaire de Lac-Mégantic, les craintes demeurent

    media Une vue aérienne de la catastrophe, le 6 juillet 2013. REUTERS/Mathieu Belanger

    Il avait fallu deux jours pour circonscrire le gigantesque brasier. Il y a un an, jour pour jour, un convoi de wagons-citernes explosait dans la commune de Lac-Mégantic à l’est du Canada faisant 47 morts. Depuis, trois personnes ont été mises en examen, dont le conducteur du train qui avait stationné le convoi sans actionner le système de frein sur plusieurs essieux. Un an après le drame, les habitants de Lac-Mégantic craignent de revivre un jour la même catastrophe.

    Des trente bâtiments carbonisés, aucun n’a encore été démoli. A Lac-Mégantic, les stigmates de la plus grande catastrophe ferroviaire du Canada sont encore bien visibles. Depuis un an, sur une zone de 2 kilomètres carrés, constructions et végétation ont laissé place à un amas de ruines sur lesquelles des locomotives transitent encore. Au début de l’hiver, les voies ferrées ont été reconstruites à l’identique pour permettre aux quelques industries locales d’exporter leurs produits forestiers.

    Même si pour l’heure, le transport de matières dangereuses dans les wagons est interdit, la majeure partie des 6 000 habitants de Lac-Mégantic souhaitent qu’une voie de contournement soit mise en place pour que les locomotives arrêtent de circuler au milieu de la ville, d’autant que dans les onze mois qui ont suivi le drame, dix-sept autres trains à la dérive ont été signalés au Canada.

    Mais ni le propriétaire américain des chemins de fer flambant neufs du Lac-Mégantic, ni les autorités québécoises, ne semblent décidés à assumer seuls le financement des kilomètres de voies nécessaires. Les travaux, dont le coût estimé est compris entre 50 et 150 millions de dollars, permettraient pourtant de rassurer les 423 habitants qui ont bénéficié d’un suivi psychologique régulier au centre de santé de Lac-Mégantic depuis la catastrophe.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.