GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
Aujourd'hui
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Etats-Unis: émeutes après la mort d’un jeune noir tué par un policier

    media Une épicerie en feu pendant la nuit d'émeutes à Ferguson, dans le Missouri. REUTERS/Robert Cohen/St. Louis Post-Dispatch/MCT

    Aux Etats-Unis, le maire de Ferguson a lancé un appel au calme après des émeutes dans sa ville de la banlieue de Saint-Louis dans le Missouri. Ces violences ont éclaté après la mort d'un jeune noir abattu par un policier blanc. Le maire a promis une enquête impartiale sur ce décès aux circonstances encore controversées.

    Avec notre correspondant à Washington, Jean-Louis Pourtet

    Tout a commencé dans la nuit de samedi à dimanche quand Michael Brown, un Noir de18 ans, qui marchait dans la rue avec un autre jeune, a été pris à partie par un policier. Ce qui s’est passé après varie selon les témoins et la police. Selon les premiers, Brown, qui n’était pas armé, n’a pas offert de résistance et avait les bras en l’air. Selon les autorités, c’est le garçon qui a agressé le policier et a essayé de lui dérober son revolver.

    A la suite de cet événement, dimanche soir, les habitants de Ferguson, dont les deux tiers sont noirs, se sont donc réunis pour une veillée à la mémoire de la victime, et pour protester contre la brutalité policière. Ce qui devait être une manifestation sans violence a dégénéré : selon un résident, des voyous ont voulu profiter de l’occasion pour se livrer à des actes de vandalisme, et une douzaine de magasins ont été pillés et incendiés. Deux policiers ont été blessés et 32 personnes interpellées. Hier, lundi dans la journée, le calme était revenu et de nouvelles manifestations se sont déroulées sans violence cette fois, les autorités locales faisant tout pour calmer les esprits et promettre une enquête approfondie.

    En plus de l'enquête des autorités locales, à la demande du ministre de la Justice, Eric Holder, le FBI va enquêter pour voir s’il y a eu ou non des atteintes aux droits civiques qui relève de la juridiction fédérale. Car l’incident dont a été victime Michael Brown, dont la mère assure qu’il ne s’était jamais battu de sa vie, n’a rien d’exceptionnel et les cas de brutalités commises par des policiers blancs dans les villes à majorité noire sont assez fréquents.

    Tensions raciales persistantes

    Même si elles s’atténuent, des incidents de ce genre tendent à faire renaître les tensions raciales. La mort de Michael Brown, qui devait commencer ses études universitaires hier, lundi, a soulevé dans le pays une émotion qui n’est pas sans rappeler celle qui a suivi la mort du jeune noir Trayvon Martin, abattu en 2012 par un vigile de quartier en Floride, alors qu’il rentrait chez lui, après être allé acheter un soda et des bonbons. Les parents de Michael ont d'ailleurs engagé Benjamin Crump, le même avocat qui avait défendu la famille de Trayvon Martin.

    En attendant les premiers résultats de l'enquête, la police municipale de Ferguson a placé l’agent qui a tiré sur Michael Brown en congé administratif. 

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.