GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 20 Juillet
Jeudi 21 Juillet
Vendredi 22 Juillet
Samedi 23 Juillet
Aujourd'hui
Lundi 25 Juillet
Mardi 26 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Michael Brown aurait été touché par six balles, dont deux dans la tête

    media Un manifestant renvoie une grenade lacrymogène envoyée par les forces de l'ordre, à Ferguson, ce dimanche soir à quelques heures du couvre-feu (5h00 TU) REUTERS/Lucas Jackson

    Des affrontements ont éclaté de nouveau à Ferguson, aux Etats-Unis, une semaine après la mort de Michael Brown, un jeune Afro-Américain tué par un policier le 9 août. La Garde nationale va être déployée dans la ville. Selon le rapport préliminaire d'autopsie, publié par le New York Times, le jeune homme aurait été touché par six balles, dont deux à la tête. La journée de dimanche avait été marquée par une cérémonie empreinte d'émotion.

    ■ Actualisations. 19/08 - 4h23 TU : le rapport préliminaire de la seconde autopsie établit que Michael Brown a été touché par six balles, dont deux dans la tête.

    ■ 19/08 - 8h24 TU : annonce du déploiement de la Garde nationale à Ferguson après de nouvelles émeutes.

    Une semaine après la mort de Michael Brown, le jeune Afro-Américain tué par un policier à Ferguson, le 9 août dernier, le ministère de la Justice a autorisé une deuxième autopsie du corps de Michael Brown, indépendante de la première déjà réalisée par les autorités locales. Le ministre Eric Holder parle de « circonstances exceptionnelles ».

    Au moins six balles, dont deux dans la tête

    Cette deuxième autopsie était réclamée par la famille de la victime, toujours en attente d’explications sur la mort du jeune homme la semaine dernière. Selon Le New York Times, qui a publié ce dimanche 17 août une partie du rapport préliminaire de cette seconde autopsie réalisée par le Dr Michael M. Baden, le jeune Afro-Américain a été touché par « au moins six balles, dont deux fois dans la tête ». Selon le Dr Baden, cité par le New York Times, « les gens ont demandé : combien de fois [Michael Brown] s’est-il fait tirer dessus ? Cette information aurait pu être délivrée dès le premier jour ».

    Affrontements en cours à Ferguson : déploiement de la Garde nationale

    Jay Nixon, le gouverneur du Missouri a ordonné ce lundi à la Garde nationale de se déployer à Ferguson pour « ramener le calme et l'ordre », suite à une nouvelle soirée d’émeute. « Ce [dimanche] soir, un jour d'espoir, de prières et de manifestations pacifiques a été gâché par les actes criminels d'individus de plus en plus organisés et nombreux », a déclaré le gouverneur dans le communiqué annonçant sa décision. De violents affrontements ont éclaté dans la soirée, ce dimanche, alors qu'une deuxième nuit de couvre-feu a démarré à Ferguson à minuit (5h00 TU, 7h00, heure de Paris). La situation est très tendue dans les rues de la ville. Des violences ont éclaté tôt dans la soirée entre les manifestants et les forces de l'ordre, qui ont lancé des gaz lacrymogènes pour tenter de disperser la foule, rapporte la correspondante de RFI à New York, Elisabeth Guédel. Il y avait de jeunes enfants parmi les manifestants. 

    Les forces de l'ordre ont été la cible de jets de bouteilles et aurait également été visées par des cocktails Molotov. Selon plusieurs témoins, des coups de feu ont été entendus. Beaucoup de confusion régnait dans la ville au moment du début du couvre-feu. Des images publiées sur les réseaux sociaux montrent des émeutiers s'attaquant à un fast-food.

    Une cérémonie de prières pour Michael Brown

    Avant ces affrontement, dimanche, il y a eu beaucoup d'émotion à l’église Greater Grace de Ferguson. Plusieurs centaines d’habitants de la ville ont assisté à la soirée de prières à la mémoire de Michael Brown. Les parents de la jeune victime étaient parmi eux, mais n’ont pas souhaité s’exprimer. Le responsable des forces de l’ordre a, lui, pris la parole. Visiblement éprouvé, Ron Johnson, un Afro-Américain originaire de la banlieue de Saint-Louis, a tenu à s’associer à la douleur de sa communauté et à celle de la famille Brown. « Je voudrais m’adresser à la famille de Michael Brown. Sachez que je suis de tout coeur avec vous et que je suis désolé. Je porte cet uniforme, et je suis devant vous pour vous dire que je suis désolé », a-t-il dit.

    Sous un tonnerre d’applaudissements, Ron Johnson a promis de continuer à protéger la population, « aussi longtemps qu’il le faudra ». Après la cérémonie, les résidents se sont rassemblés dans le calme dans les rues de la ville dans l'attente des résultats officiels de l’enquête du ministère de la Justice, et de la deuxième autopsie.

     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.