GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 23 Avril
Mardi 24 Avril
Mercredi 25 Avril
Jeudi 26 Avril
Aujourd'hui
Samedi 28 Avril
Dimanche 29 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Chili: une pétition pour punir les viols perpétrés sous Pinochet

    media Au Chili, une lettre adressée à la ministre des Femmes demande que les viols commis pendant la dictature du général Pinochet, dans les années 1970, soient punis par la loi.. Copie écran Pétition change.org

    Une pétition circule en ce moment sur internet au Chili. Adressée à la ministre des Femmes, elle demande que les viols commis pendant la dictature du général Pinochet, dans les années 1970-80, soient punis par la loi. C'est d'ailleurs l'une des victimes de ces violences sexuelles qui en est à l'initiative.

    Avec notre correspondante à Santiago du Chili,

    Cette pétition, lettre ouverte à la ministre des Femmes, a été mise en ligne en juillet dernier. Elle a recueilli 3 277 signatures. Diffusée principalement sur les réseaux sociaux, elle rencontre pas mal de succès, sur un sujet encore aujourd'hui tabou au Chili, et dont les médias traditionnels parlent peu.

    Les survivantes du centre «Venda Sexy» dénoncent

    Un groupe de neuf femmes, des « survivantes » comme elles s'appellent elles-mêmes, est à l'initiative de cette pétition. Elles ont survécu à un centre de torture qui fonctionnait à Santiago, appelé « Venda Sexy » : « venda » parce que les détenues avaient la plupart du temps un bandeau sur les yeux qui les empêchaient de voir, et « sexy » pour les sévices sexuels qui s'y pratiquaient.

    Il y a cinq mois, neuf de ces femmes se sont constituées en association. Alejandra Holzapfel était une militante de gauche à l'époque. Elle avait 19 ans quand elle a été arrêtée puis emmenée dans ce centre. C'est elle qui a rédigé la pétition, voici un court récit de ce qu'elle a vécu : « Les viols avec des chiens avaient lieu au centre Venda Sexy, surtout avec le chien que les militaires appelaient Volodia. Et je sens que, après cette expérience, ils m'ont détruite. Je n'ai pas pu finir mes études, après 2 ans en fac de médecine véterinaire. Evidemment, après ce que j'ai vécu, c'était très dur pour moi de faire face, à nouveau, à un aninal, un chien surtout. J'ai mis des années à me reconstruire.»

    Reconnaissance du délit de torture

    Ces femmes réclament un changement dans le code pénal chilien : elles souhaitent que la torture et la violence sexuelle politique soient reconnues comme délit. Elles aimeraient aussi que la ministre des Femmes les accompagne dans leurs démarches auprès des tribunaux car en mai dernier, Alejandra et trois autres de ses camarades d'infortune ont déposé la 1e plainte pour viol dans ce centre « Venda Sexy ». En juin, le ministre de la Justice a annoncé l'envoi d'un projet de loi qui créerait le délit de torture, car aujourd'hui, au Chili, aucun militaire, ni aucun civil d'ailleurs, n'est en prison pour avoir violé ou torturé pendant la dictature.

    Il y a dix jours, la ministre des Femmes, Claudia Pascual s'est engagée à rencontrer ces femmes. Rendez-vous a été pris pour le 25 août. Entre temps la pétition a été actualisée : l'association y dénonce que le fait que seuls 59 militaires, sur 900 environ, se trouvent derrière les barreaux pour avoir tué ou séquestré pendant la dictature au Chili.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.