GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Aujourd'hui
Samedi 24 Août
Dimanche 25 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Etudiants disparus: le maire d'Iguala visé par un mandat d'arrêt

    media Des hommes masqués ont incendié le palais municipal d'Iguala, mercredi 22 octobre. REUTERS/Jorge Dan Lopez

    En solidarité avec les 43 étudiants de l’école normale d’Ayotzinapa qui ont disparu il y a près d’un mois dans la ville d’Iguala, des milliers de Mexicains sont descendus dans les rues des principales villes du pays, mercredi. Dans la capitale Mexico, des étudiants et des parents des disparus ont marché dans le centre historique en demandant notamment la démission du gouverneur de l’Etat de Guerrero.

    Avec notre correspondant à Mexico, Patrick John Buffe

    Que les étudiants réapparaissent en vie et que justice soit faite. Telles ont été les exigences des manifestants dans toutes les villes où ils ont défilé. Ils ont demandé que soient jugés les policiers d’Iguala qui, en complicité avec des narcotrafiquants, ont assassiné trois étudiants et enlevé 43 autres dont on est toujours sans nouvelles.

    Si les manifestations se sont déroulées de manière pacifique notamment dans la capitale Mexico, dans la ville d’Iguala, des hommes masqués ont incendié le palais municipal, siège de l’exécutif dont le titulaire est en fuite.

    Le maire commanditaire

    Le procureur de la République a confirmé ce mercredi que c’est bien l’ex-maire de la ville et sa femme qui ont commandité ces disparitions. Ce couple, contre lequel un mandat d’arrêt a été lancé, a en effet donné l’ordre à la police municipale de réprimer violemment les étudiants et de les mettre en détention pour les remettre aux membres des Guerriers Unis. Le maire et sa femme maintenaient d’étroites relations avec ce cartel local.

    Mais si les autorités mexicaines ont pu déterminer le modus operandi des responsables, elles n’ont toujours pas réussi à savoir où se trouvent les étudiants disparus, s’ils sont vivants ou s’ils ont été assassinés.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.