GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Aujourd'hui
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    A Iguala, la liste des cadavres et des fosses communes s’allonge

    media Une fosse commune découverte autour d'Iguala, la ville où 43 étudiants ont disparu depuis le 26 septembre. REUTERS/Jorge Dan Lopez

    Trente-huit cadavres ont été retrouvés dans onze fosses communes clandestines, selon le nouveau bilan du ministère public mexicain. Des corps exhumés dans le cadre des recherches menées par les autorités du pays pour retrouver les 43 étudiants de l’école normale d’Ayotzinapa, disparus il y a un mois à Iguala, et dont on est toujours sans nouvelles.

    Avec notre correspondant à Mexico,Patrick John Buffe

    Plus les semaines passent et plus le nombre de cadavres retrouvés dans des tombes clandestines augmente. A tel point que le chiffre des corps exhumés – 38 à ce jour – s’approche dramatiquement du nombre d’étudiants disparus : 43.

    Selon les médecins légistes, la majorité des dépouilles mortelles ne correspondent pas aux élèves séquestrés. Cependant, leur famille et leurs compagnons d’études mettent en doute ces expertises officielles. Ils attendent les résultats des analyses que réalise une équipe de spécialistes argentins, appelés par les parents des disparus.

    300 corps exhumés en deux ans à Iguala

    Quoi qu’il en soit, il ne faut pas oublier que ces 38 cadavres qui n’ont toujours pas été identifiés, et les onze fosses communes découvertes ces dernières semaines ne sont qu’une partie de la réalité. Car les cimetières clandestins et les corps qu’ils dissimulent sont beaucoup plus nombreux. Non seulement à Iguala, où ces deux dernières années les autorités auraient exhumé quelque 300 corps. Mais aussi dans l’Etat de Guerrero.

    Et même dans tout le Mexique, où près de 4 000 cadavres ont été retrouvés dans les 400 fosses communes mises au jour durant les huit dernières années. Ce qui fait dire à certains Mexicains que leur pays s’est converti en une « immense tombe clandestine ».

    → A (RE)LIRE : Etudiants disparus: un couple sulfureux dirigeait la ville d’Iguala

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.