GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Aujourd'hui
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Etudiants disparus: la mobilisation ne faiblit pas au Mexique

    media Portraits des étudiants disparus de l'école normale rurale d'Ayotzinapa sur des chaises d'école devant la mairie d'Iguala, le 5 novembre 2014. REUTERS/Henry Romero

    Des milliers de personnes ont manifesté dans le calme à Mexico pour exiger du gouvernement que soient retrouvés les 43 étudiants disparus depuis 40 jours dans l'Etat du Guerrero, dans le sud du pays, alors que les deux responsables et commanditaires présumés de ces enlèvements ont été arrêtés. L'ancien maire de la ville d'Iguala et son épouse, ont été interpellés il y deux jours dans la capitale. La disparition des étudiants bouleverse le Mexique tout entier.

    avec notre correspondant au Mexique, Patrick John Buffe

    « Vivants ils les ont emmenés, vivants nous les voulons ! ». Une immense clameur s’est une fois encore élevée dans le centre de la capitale mexicaine. Des milliers d’étudiants accompagnés par de nombreuses organisations de la société civile ont défilé dans les rues de Mexico. A la tête de cette marche pacifique se trouvaient les familles des 43 étudiants disparus, dont on est toujours sans nouvelles.

    Cette manifestation s’inscrivait dans le cadre de la Troisième Journée d’Action globale pour Ayotzinapa. Il s’agissait là de l’une des multiples activités réalisées durant cette journée de grève nationale, à laquelle ont adhéré près de 400 000 étudiants, dans le but de se solidariser avec les disparus et exiger qu’ils réapparaissent en vie.

    Cette journée de mobilisation intervenait à un moment important : au lendemain de l’arrestation de l’ex-maire d’Iguala et de sa femme, accusés d’être les instigateurs de la disparition des 43 étudiants. Mais cette détention n’a pas calmé les esprits. Les familles des élèves normaliens ont déclaré en avoir assez « des mensonges et des incertitudes ».

    « Le gouvernement nous mène en bateau et il est seulement en train de gagner du temps, explique au micro de RFI un membre de la Coordination d'Iguala. Le gouvernement répète toujours la même chose. Nous, étudiants des écoles agricoles, on est fatigué d’entendre le même discours et on en a par-dessus la tête. On se demande comment un gouvernement, avec tous les moyens dont il dispose et la technologie qui va avec, est incapable de nous dire ou se trouvent nos camarades. On a alors formé une coordination des étudiants des écoles rurales ; on est déjà plus de six mille personnes. Des associations sociales ont rejoint le mouvement et ensemble on fera pression sur le gouvernement mexicain. Nous voulons une réponse claire et immédiate sur le sort de nos camarades. »

    A Mexico, les étudiants et les familles des disparus ont exigé des autorités une action effective pour retrouver ces étudiants, dont les parents continuent à croire qu’ils sont vivants.

    Des milliers de Mexicains ont manifesté mercredi 5 novembre pour exiger le retour des 43 étudiants disparus il y a plus d'un mois dans l'Etat du Guerrero. REUTERS/Jorge Dan Lopez

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.