GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 1 Décembre
Lundi 2 Décembre
Mardi 3 Décembre
Mercredi 4 Décembre
Aujourd'hui
Vendredi 6 Décembre
Samedi 7 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Etats-Unis: Barack Obama annonce «une nouvelle étape» en Irak

    media Le président américain Barack Obama, le 8 novembre 2014. REUTERS/Jonathan Ernst

    Après trois mois de raids aériens contre l’organisation Etat islamique en Irak, Barack Obama parle d’une nouvelle étape «plus offensive» dans la lutte contre les jihadistes. Jusque-là, la priorité de la Maison Blanche était de freiner la progression terroriste et en même temps d'essayer de remettre sur pied les institutions de l’Etat. Il y a quelques jours, le président américain a annoncé l’envoi de 1 500 conseillers militaires en Irak, qui serviront principalement à former les troupes irakiennes.

    La première étape de la stratégie américaine en Irak était de former un gouvernement. Autrement dit, redonner une base politique à ce pays où le pouvoir central de Bagdad a vacillé à plusieurs reprises.

    Washington considère désormais que cette mission est accomplie. Depuis le départ de l’ancien Premier ministre Nouri al-Maliki, et la formation d’un nouvel exécutif, les nouvelles autorités irakiennes plus représentatives et plus crédibles semblent à même de tenir les rênes du pays, ou du moins politiquement.

    Pour ce qui est de l’aspect sécuritaire, le chemin reste encore long. L’Irak est coupé en deux. Presque toutes les provinces du nord-ouest sont contrôlées par les jihadistes de l’Etat islamique.

    La deuxième phase du plan américain consiste désormais à envoyer 1 500 militaires de plus en Irak, soit doubler leurs effectifs dans ce pays. Ces conseillers stratégiques procèderont à la formation de l’armée irakienne et la guideront dans la lutte antijihadistes. Barack Obama l’explique en une phrase : «  plutôt que de simplement viser à arrêter la progression de l’Etat islamique dit-il, nous voulons désormais être en position de lancer une offensive ».

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.