GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 5 Décembre
Vendredi 6 Décembre
Samedi 7 Décembre
Dimanche 8 Décembre
Aujourd'hui
Mardi 10 Décembre
Mercredi 11 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Il n'y a désormais plus aucun prisonnier américain en Corée du Nord

    media Matthew Todd Miller dans les bras de ses proches, le 8 novembre 2014, sur l'aéroport militaire Lewis-McChord près de Seattle. REUTERS/Anthony Bolante

    Les deux derniers prisonniers américains détenus en Corée du Nord sont maintenant de retour aux Etats-Unis, où ils ont retrouvé leurs familles. Kenneth Bae et Matthew Todd Miller ont passé respectivement deux ans et sept mois en prison. Les deux Américains ont été emprisonnés pour des supposées activités subversives.

    Avec notre correspondant à Washington, Jean-Louis Pourtet

    Kenneth Bae et Matthew Todd Miller sont arrivés à bord d’un avion officiel des Etats-Unis qui s’est posé sur un aéroport militaire près de Seattle samedi soir. Leurs familles étaient présentes pour les accueillir. Les retrouvailles ont été émouvantes. Miller n’a pas fait de déclaration mais Bae a exprimé sa gratitude à ceux qui l’avaient soutenu.

    « Je veux simplement vous remercier tous pour votre soutien, pour être restés à mes côtés toutes ces années. Ça a été deux années étonnantes. J’ai beaucoup appris. J’ai mûri et je suis resté fort grâce à vous. »

    L’homme qui a obtenu leur libération n’était autre que le directeur national du renseignement, James Clapper. Il s’est rendu à Pyongyang avec une lettre d’Obama dont il était l’émissaire personnel. C’est la Corée du Nord qui avait demandé l’envoi d’un poids lourd de l’administration, mais Clapper n’était pas sûr de ramener les deux prisonniers. Il n’a pas vu Kim Jong-un, et n’a pas abordé avec ses interlocuteurs la question qui oppose les deux gouvernements, le nucléaire.

    Au cours des cinq dernières années, Pyongyang a arrêté neuf Américains, tous libres maintenant. En dépit de ces arrestations, 6 000 Américains se rendent chaque année en Corée du Nord, à leurs risques et périls.

    Kenneth Bae, accompagné de sa soeur, s'est exprimé devant la presse à son arrivée sur la base militaire ewis-McChord, le 8 novembre 2014. REUTERS/Anthony Bolante

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.