GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Aujourd'hui
Samedi 21 Septembre
Dimanche 22 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Mexique: les corps retrouvés ne sont pas ceux des étudiants disparus

    media Les proches des 43 étudiants disparus, à leur sortie du hangar où ils ont rencontré les autorités mexicaines pour faire le point sur l'enquête, lundi 10 novembre 2014. REUTERS/Daniel Becerril

    Les parents des étudiants disparus se sont à nouveau réunis hier mardi 11 novembre avec les autorités fédérales. Le but de cette rencontre était de connaître les progrès de l’enquête visant à localiser ces jeunes de l’Ecole normale d’Ayotzinapa dont on est sans nouvelles depuis un mois et demi. A cette occasion, les familles des disparus ont appris des médecins légistes argentins qu’aucun des cadavres retrouvés dans des fosses communes près d’Iguala ne correspondait aux corps des étudiants.

    Avec notre correspondant à Mexico, Patrick John Buffe

    Nouvelle lueur d’espoir chez les familles des disparus. En effet, même si elles sont encore partielles, les conclusions des légistes argentins renforcent leur espérance que leurs enfants soient toujours vivants.

    Selon ces experts, 24 des 30 cadavres retrouvés dans des fosses communes ne correspondent pas aux étudiants disparus. Les six derniers corps sont en cours d’examens. Mais il faudra encore attendre les résultats des tests ADN des quelques restes analysables, retrouvés dans des sacs en plastique qui avaient été jetés dans une rivière. Des restes - cendres et ossements - dont le procureur avait révélé l’existence vendredi 7 novembre, comme indices de l’assassinat des étudiants, sur la base des aveux de trois délinquants détenus une semaine auparavant.

    La seconde réunion entre familles des disparus et autorités fédérales, représentées ce mardi par le procureur et le ministre de l’Intérieur, a abouti à un accord, a souligné Vidulfo Rosales, avocat des parents des étudiants : « La recherche continue, il n’y a pour l’instant rien de clair. C’est une enquête préliminaire, il s’agit simplement de trois témoignages parmi quinze témoins qui auraient été présentés. »

    Quelques heures avant cette réunion à Chilpancingo, la capitale de l'Etat du Guerrero a été le théâtre d’une nouvelle manifestation violente. Des professeurs dissidents ont incendié le siège du Parti révolutionnaire institutionnel, le parti du président Peña Nieto.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.