GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 14 Août
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Aujourd'hui
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Etats-Unis: entre Noirs et Blancs, une justice à deux vitesses

    media Los Angeles, le 25 novembre 2015. Un manifestant lève les mains lors d'un mouvement de contestation après la décision d'un gand jury du Missouri dans l'affaire Michael Brown. REUTERS/Lucy Nicholson

    La décision du grand jury de Ferguson de ne pas poursuivre le policier qui a tué le jeune afro-américain Michael Brown suscite une vague d'indignation aux Etats-Unis. Dans plusieurs villes du pays des manifestants ont protesté contre ce qu'ils estiment être une nouvelle injustice faite aux minorités. Un sentiment qui s'appuie pourtant sur une réalité : un policier blanc qui a tué un Noir est effectivement rarement ennuyé par la justice.

    Memphis, 1974. Edward Garner, un adolescent de 15 ans, non armé, reçoit une balle dans la tête. Le policier est acquitté.

    New York, 1999. Quatre policiers tirent sur le jeune Amadou Diallo, lui aussi n'a pas d'arme. Les policiers tirent 41 fois. Les jurés leur accordent la légitime défense et refusent de les inculper.

    On pourrait continuer la liste des exemples auxquels s'ajoutent le dernier cas en date, celui de Michael Brown. Rien que depuis le mois d'août, quatre Afro-Américains, tous non armés, ont été tués par la police. Une dérive que les organisations de défense de droits de l'homme ne cessent de relever.

    Il n'est donc pas étonnant que la communauté afro-américaine ait une confiance très limitée dans la police. C'est l'institution la moins respectée. D'ailleurs, le gouvernement reconnait la discrimination des Noirs devant la justice : le risque d'un contrôle de la police est trois fois supérieur pour un Afro-Américain que pour un Blanc.

    Cette discrimination se reflète également dans les condamnations. Exemple : Dearborn, une ville de 100 000 habitants dans le Michigan. Les Afro-Américains constituent seulement 4% de la population, mais la moitié des personnes incarcérées.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.