GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Aujourd'hui
Dimanche 22 Septembre
Lundi 23 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Marée noire de 2010: la Cour suprême américaine rejette un appel de BP

    media L’explosion de la plateforme pétrolière Deepwater Horizon en avril 2010 a provoqué la plus grave marée noire de tous les temps. Chris Graythen/Getty Images/AFP

    La Cour suprême des Etats-Unis a rendu sa décision : elle a rejeté ce lundi 8 décembre l’appel de la compagnie pétrolière British Petroleum. L’entreprise, responsable de la marée noire de 2010 dans le golfe du Mexique, avait introduit un recours pour éviter de payer de nouveaux dommages aux entreprises qui s’estiment lésées par la catastrophe. Pour BP, qui a conclu un accord avec l’administration américaine, le coût de cette marée noire s’élève déjà à 42 milliards de dollars en dédommagements et frais de justice.

    Avec notre correspondante à Washington, Anne-Marie Capomaccio

    L’explosion de Deepwater Horizon en avril 2010, plateforme d’exploration pétrolière située dans le golfe du Mexique, a provoqué la plus grave marée noire de tous les temps. Le pétrole a continué de se répandre pendant trois mois, déversant dans l’océan et sur la côte sud des Etats-Unis près de cinq millions de baril de brut. La catastrophe a touché les bayous, la faune et la flore.

    Après un audit, la compagnie pétrolière BP a été déclarée coupable de négligences répétées, et notamment de fautes dans la construction et la sécurité de la plateforme, destinées à faire baisser les coûts des opérations d’exploration.

    Dans un accord signé avec l’administration américaine, BP a admis sa responsabilité et versé des dommages à hauteur de 36 milliards de dollars. La compagnie pétrolière a donc tenté d’éviter une nouvelle plainte des entreprises de la région touchée, qui demandent réparation pour le préjudice commercial subit à la suite de la marée noire. Mais la Cour suprême a suivi le jugement rendu en première instance. BP va donc devoir dédommager ces entreprises.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.