GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
Aujourd'hui
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Rapport sur les méthodes de la CIA: l’agence n’avait pas tout dit

    media Dans son rapport publié mardi 9 décembre 2014, le Sénat révèle que les interrogatoires de la CIA étaient bien pires que ce qu'elle a reconnu. REUTERS/Larry Downing

    Le Sénat américain a rendu public mardi 9 décembre au soir son rapport sur les méthodes utilisées par les services secrets après les attentats du 11-Septembre. Un rapport de 525 pages, fruit de plus de trois ans d'enquête, vraiment accablant pour la CIA.

    Avec notre correspondante à Washington, Anne-Marie Capomaccio

    La CIA n’a pas dit la vérité à la Maison Blanche, non seulement au moment où les pratiques étaient en cours dans les prisons secrètes, mais aussi pendant l’enquête du Sénat. La sénatrice Feinstein, présidente de la commission du Renseignement, qui a dévoilé ce rapport (en anglais), a donné des détails et des dates. Elle a longuement expliqué l’obstruction de l’Agence qui a tout fait pour empêcher la publication de cet audit. Le président Bush n’a pas été mis au courant de tout ce qui s’est passé, a déclaré l’élue de Californie. Sur ce point, elle est formelle.

    « Les interrogatoires de la CIA étaient bien pires que ce qu'elle a reconnu », précise le rapport du Sénat. Ce document révèle et détaille les pratiques employées dans les prisons secrètes de l'agence : des simulacres de noyade ou d’exécution, des emprisonnements dans le froid sans pouvoir bouger... Les agents qui ont pratiqué ces tortures ne sont pas cités. Les pays non plus. Mais la Pologne, la Roumanie ou encore la Thaïlande sont soupçonnées d’avoir abrité ces centres de détention très particuliers. Le rapport détaille 19 cas précis, notamment celui de Khalid Sheikh Mohammed, soupçonné d’appartenir à la haute hiérarchie d’al-Qaïda, et qui d’après un ancien agent du FBI, aurait été soumis 183 fois à des simulacres de noyade.

    Des tortures inutiles

    La polémique sur la diffusion de ce rapport alimente tous les commentaires à Washington, notamment la question des renseignements obtenus par la torture. D’après cet audit, non seulement ces pratiques n’ont pas conduit à la capture d’Oussama ben Laden, mais elles auraient mis l’agence sur de fausses pistes. « Même si l’on écarte les considérations morales, ces pratiques dégradantes ont été inutiles, a affirmé Dianne Feinstein. Elles n’ont fait que salir la réputation des États-Unis. Notre pays doit faire face à ses responsabilités afin que cela ne se reproduise jamais ». La thèse de ces méthodes inutiles n’est pas admise par les responsables de l’agence à l’époque, et par les anciens responsables politiques, comme George Bush ou Dick Cheney.

    La présidente de la commission du Renseignement du Sénat américain a ainsi exposé le travail de son équipe pendant plus d’une heure, expliquant en préambule les affres dans lesquelles la décision de publier ce rapport l’avait plongée. Elle a tenu à rendre hommage aux agents de la CIA, qui, pour la plupart, ont consacré leur vie à la sécurité des citoyens américains. Des agents qui se sont élevés contre ces pratiques – les preuves existent. Mais ces lanceurs d’alerte, nombreux, ont été contredits par une cinquantaine de responsables à Washington. L’agence aura du mal à se remettre de la publication de cet audit que chacun peut consulter aujourd’hui.

    La sénatrice ne rejette pas par ailleurs les risques d’attentat qu’entraîne éventuellement cette publication. La sécurité a été renforcée autour des ambassades et bases américaines à l’étranger.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.