GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Aujourd'hui
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Cuba libère l'Américain Alan Gross

    media Alan Gross au côté de représentants de la communauté juive cubaine venus lui rendre visite en prison, le 28 septembre 2012. REUTERS/Handout

    Les autorités cubaines ont libéré mercredi 17 décembre l'Américain Alan Gross, emprisonné depuis cinq ans à Cuba. Cet homme de 65 ans, qui travaillait pour l'organisation USAid a été condamné pour espionnage. Sa libération est un événement politique. Barack Obama a annoncé la normalisation des relations entre les Etats-Unis et Cuba.

    La libération d'Alain Gross est une vraie surprise. Les Etats-Unis l'avait demandée il y a très longtemps, pour des raisons de santé. Cette annonce va entraîner une révision de la politique américaine vis-à-vis de Cuba.

    Selon l'administration Obama, c'était la détention d'Alain Gross qui bloquait une normalisation des relations entre les deux pays. Les Etats-Unis et Cuba n'entretiennent plus de relations diplomatiques depuis le début des années 1960. A la même époque, Washington a décrété un embargo commercial sur l'île qui est toujours en vigueur.

    Selon un responsable américain, le pape François et le Vatican ont joué un rôle d'intermédiaire essentiel dans ce rapprochement historique entre les Etats-Unis et Cuba. Barack Obama a d'ailleurs remercié le souverain pontife pour le rôle qu'il a joué.

    Le rapprochement historique entre les deux pays survient également au moment de
    l'annonce par les deux pays d'un échange de prisonniers : un espion américain détenu à Cuba depuis 20 ans et trois Cubains écroués aux Etats-Unis. « Gerardo (Hernandez), Ramon (Labañino) et Antonio (Guerrero) sont arrivés aujourd'hui dans notre patrie », a annoncé M. Castro au sujet de ces trois agents qui faisaient partie d'un groupe de cinq Cubains condamnés en 2001 à de lourdes peines de prison pour espionnage. « Cette décision du président américain mérite le respect et la reconnaissance de notre peuple », a ajouté le président cubain.

    Je voudrais vous faire partager le respect le plus profond que j'ai pour le peuple cubain. Il n'est d'aucune sorte responsable de cette épreuve à laquelle ma famille et moi-même avons été soumis [...] Cette histoire de plus de 50 ans nous montre que ce type de rapports guerriers empêchent d'avoir un meilleur jugement.

    Alan Gross 17/12/2014 - par RFI Écouter

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.