GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 11 Septembre
Jeudi 12 Septembre
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Aujourd'hui
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Sony: Hollywood a-t-il capitulé devant les menaces nord-coréennes?

    media Le patron de Sony Pictures rejette l’accusation de capitulation après la déprogrammation du film des écrans. REUTERS/Mario Anzuoni

    Les Etats-Unis ont-ils décidé de faire à la Corée du Nord le coup du mépris en ignorant sa demande d’une enquête conjointe sur la cyberattaque contre Sony ? Toujours est-il qu’il n’y a pas eu de réaction officielle de Washington samedi à la curieuse proposition de Pyongyang. Le régime nord-coréen peut au moins se flatter d’avoir plongé Hollywood dans un état de crise.

    Avec notre correspondant à Washington, Jean-Louis Pourtet

    Hollywood est divisé en deux camps : celui qui blâme Sony pour avoir stoppé la sortie de L’interview qui tue, dont Barack Obama fait partie. Et celui de ceux qui, comme George Clooney, accusent l’industrie du cinéma et son lobby d’avoir lâché Sony en ne faisant rien pour le soutenir. Aucun des autres studios n’a signé la lettre de solidarité préparée par l’acteur.

    Dans une interview sur CNN, le patron de Sony Pictures rejette l’accusation de capitulation. Quand les cinq principales chaînes de cinéma refusent de projeter le film, que pouvions-nous faire ? Plaide-t-il. La décision du retrait a été prise uniquement pour des raisons financières. « Nous n’avons pas capitulé. Nous n’avons pas renoncé, insiste-t-il. Nous avons persévéré et nous n’avons pas reculé. Nous avons toujours eu l’intention de montrer le film au public américain. »

    Le studio essaie de trouver d’autres plateformes (streaming, DVD ou YouTube) pour diffuser un film que tous les Américains devraient voir par patriotisme, écrit le journal en ligne Daily Kos. LeWall Street Journal, pour sa part, note que l’absence de soutien apporté à Sony par ses pairs ne restera pas dans les annales comme un modèle de courage. A Hollywood, les héros n’existent que sur l’écran.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.