GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 15 Octobre
Mardi 16 Octobre
Mercredi 17 Octobre
Jeudi 18 Octobre
Aujourd'hui
Samedi 20 Octobre
Dimanche 21 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Sommet sur la Syrie: Emmanuel Macron n'ira que s'il n'y a pas d'offensive à Idleb (Elysée)
    • Affaire Jamal Khashoggi: la Turquie dément avoir fourni «un quelconque enregistrement» à Washington (ministre)
    • Sommet Erdogan-Poutine-Macron-Merkel sur la Syrie organisé à Istanbul le 27 octobre (porte-parole)
    • Environnement: «Aux scientifiques de faire la preuve ou non qu'il y a des conséquences à l'usage des pesticides» (Didier Guillaume sur RTL)
    • Budget des sports en France: «On a assez d'argent pour travailler», dit Roxana Maracineanu (France Info)
    • Brexit: la question irlandaise peut faire échouer l'accord (Barnier)
    Amériques

    A la Une: l’attentat visant la rédaction de «Charlie Hebdo» à Paris

    media Une vue du siège de «Charlie Hebdo», peu après la fusillade, le 7 janvier 2015. REUTERS/Philippe WojazerREUTERS/Philippe Wojazer

    Le New York Times et le Washington Post, aux Etats-Unis, en font leur Une. « Terreur à Paris, 12 morts » annonce El Tiempo de Colombie, « Attaque terroriste à Paris » écrit La Nación qui rapporte les propos d’un des assaillants, lourdement armé : « nous allons venger le prophète ». Le journal publie la vidéo où l’un des hommes achève un policier dans la rue.

    Le directeur de Charlie Hebdo, Charb, ainsi que les dessinateurs Cabu et Wolinski figurent parmi les victimes. « La France est devant un choc » a déclaré François Hollande qui s’est rendu sur place, écrit La Nación. Même écho dans la Folha de Sao Paolo qui rappelle que le journal a déjà été la cible d’attaques, pour d’autres caricatures représentant le prophète Mahomet publiées auparavant.

    Cuba : des interrogations sur la libération supposée de 53 prisonniers politiques

    Selon le Washington Post, un mystère entoure les 53 prisonniers politiques cubains supposés avoir été libérés, selon un accord avec les Etats-Unis. Mais La Havane et Washington refusent de publier leurs noms. Trois semaines après leur supposée libération, ni les défenseurs des dissidents cubains en exil, ni ceux à Cuba ne savent combien auraient été libérés, ni si ceux qu’ils suivent de près font partie de ce groupe.

    Le défenseur et opposant Elizardo Sanchez de la Commission cubaine des droits de l’homme à Cuba, cité dans le Washington Post, estime que les 53 pourraient faire partie d’une centaine de prisonniers politiques que son organisation suit de près. De leur côté, des membres de la Fondation pour les droits de l’homme à Cuba, située à Miami, ont tenté d’appeler les familles de prisonniers politiques condamnés à de longues peines pour savoir s’ils faisaient partie de cet accord de libérations, rapporte El Nuevo Herald. Mais hormis trois dissidents qui ont retrouvé la liberté le 9 décembre, quelques jours avant l’annonce historique du 17 décembre sur la reprise des relations diplomatiques entre Washington et La Havane, personne n’a entendu parler de quoi que ce soit.

    Aux Etats-Unis, le chef de la majorité républicaine à la Chambre des représentants réélu de justesse

    « Boehner prend sa revanche » sur les quelque 25 voix de la frange la plus conservatrice du Grand Old Party qui se sont retournées contre lui, écrit Politico. Selon l’éditorialiste du Washington Post Dana Milbank, l’opposition de ces 10 % des représentants de la Chambre constitue la plus forte rébellion au sein du Parti républicain depuis plus d’un siècle.

    Finalement, Boehner aura été élu étonnamment grâce à l’ancien gouverneur démocrate Mario Cuomo, décédé le 1er janvier et dont les obsèques se sont déroulées hier, obsèques auxquelles de nombreux députés démocrates se sont rendus. Résultat : il a eu besoin de moins de votes pour être réélu. Contrairement à 2012 où il était sûr d’obtenir la majorité, Boehner a travaillé dur cette fois pour convaincre chaque député au cours des trois derniers mois et obtenir leur soutien, explique Politico. Mais selon le Washington Post, les 25 opposants ont plus fait entendre leurs cris qu’ils n’ont réellement pesé sur le sort de Boehner.

    Obama engagé contre le trafic de drogue : le président mexicain reçu hier à la Maison Blanche

    Enrique Peña Nieto a fait l’éloge de Barack Obama sur sa décision de protéger des millions d’immigrés illégaux de l’expulsion, une décision qu’il a qualifiée « d’acte de justice », écrit le New York Times. De son côté, Obama a remercié son homologue pour ses actions de protection de la frontière. Selon Milenio, les deux présidents sont d’accord pour continuer à travailler ensemble sur les questions de sécurité, d’éducation et de lutte contre le trafic de drogue.

    Obama s’est dit attristé par les événements tragiques des étudiants d’Ayotzinapa, il a promis de soutenir le gouvernement mexicain dans son combat contre la violence et les cartels de la drogue qui sont responsables de beaucoup de tragédies au Mexique, a-t-il déclaré. Selon Proceso, il est clair qu’Obama a demandé à Peña Nieto où en était l’enquête. En revanche, Peña Nieto a évité d’aborder la question des étudiants disparus. Mais, lors de cette rencontre de 45 minutes, il a surtout été question d’échanges commerciaux. A sa sortie, des manifestants ont crié « assassin » à l’adresse d'Enrique Peña Nieto, ou encore, « démission », conclut Proceso.

    A Cuba, la naissance de Gema, conçue par insémination artificielle fait la Une

    « Gema est née ». Gema le bébé « le plus désiré », titre Granma qui publie une série de photos du père et de la mère avec leur enfant. Elle est née à 8h30 le 6 janvier à La Havane, c’est la fille de Gerardo Hernandez Nordelo, ex-prisonnier aux Etats-Unis qui a fait partie des trois détenus cubains échangés mi-décembre contre l’Américain Alan Gross et un autre prisonnier. Sa femme Adriana Pérez avait obtenu des Etats-Unis l’autorisation d’une insémination artificielle, alors que son mari était détenu depuis 16 ans. Selon le site brésilien G1, Gema est le « symbole de la réconciliation entre les Etats-Unis et Cuba ».
     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.