GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 4 Décembre
Jeudi 5 Décembre
Vendredi 6 Décembre
Samedi 7 Décembre
Aujourd'hui
Lundi 9 Décembre
Mardi 10 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Corée du Nord: «test très important» sur la base de lancement de Sohae (KCNA)
    Amériques

    Mitt Romney songerait à une 3e tentative d’entrer à la Maison Blanche

    media Mitt Romney n’a jamais digéré sa défaite et continue de penser qu’il aurait fait un meilleur président que Barack Obama.(photo du 7 novembre 2012 à Boston) REUTERS/Mike Segar

    L’élection présidentielle américaine est encore éloignée de près de deux ans, mais en ce début d’année 2015, les appétits s’aiguisent déjà, surtout du côté républicain. Dernier candidat potentiel en date, un vieil habitué de la course à la Maison Blanche, Mitt Romney.

    Avec notre correspondant à Washington, Jean-Louis Pourtet

    Il l’avait trop dit pour qu’on l’eût cru. Après deux tentatives infructueuses, Mitt Romney avait affirmé « plus jamais ». Puis le voilà qui est en train de changer de refrain. Contrevenant à la règle « Y penser toujours, n’en parler jamais », il vient de déclarer devant un groupe de donateurs « Je veux être président ».

    Certes, il n’a pas encore pris de décision, mais s’il veut être candidat, il doit agir vite. Sa possible candidature a été assez mal accueillie du côté des partisans de Jeb Bush qui multiplie les signes d’une annonce officielle de sa candidature.

    En se lançant le premier dans la course, l’ancien gouverneur de Floride a quelque peu bouleversé les plans de ses rivaux potentiels : Chris Christie, Rand Paul, Marc Rubio et d’autres.

    Mais, si Romney se présente, cela va ralentir l’avance prise par Jeb Bush qui est en train de constituer son trésor de guerre pour la campagne des primaires. Les deux hommes qui représentent « l’establishment » républicain visent les mêmes donateurs, et Bush a déjà attiré à lui certains de ceux qui avaient appuyé Romney en 2012.

    Mitt Romney n’a jamais digéré sa défaite et continue de penser qu’il aurait fait un meilleur président que Barack Obama. Il estime aussi que Jeb Bush et les autres républicains auront du mal à battre Hillary Clinton si elle est candidate. « S’il se lance », déclare l’un des anciens membres de son équipe, « il le fera par patriotisme ».

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.