GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
Aujourd'hui
Vendredi 22 Novembre
Samedi 23 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Le modèle économique de Facebook et Google est une «menace» pour les «droits humains», selon Amnesty
    • Séisme de magnitude 6,1 dans le nord-ouest du Laos
    Amériques

    Les Golden Globes marqués par «Boyhood» et Charlie Hebdo

    media Le réalisateur Richard Linklater et sa fille Lorelei Linklater qui joue dans Boyhood lors de la remise du Golden Globes à Los Angeles, le 11 janvier 2015. REUTERS/Mario Anzuoni

    C’est le film « Boyhood » du réalisateur Richard Linklater qui a remporté le prestigieux prix du meilleur film dramatique et « Leviathan » du réalisateur russe Andreï Zviaguintsev le prix du meilleur film étranger lors des 72e Golden Globes remis le dimanche 11 janvier au soir à Los Angeles. La cérémonie a été marquée par une mobilisation générale contre l’attaque informatique qui avait menacé la sortie du film « L’Interview qui tue » et de vibrants hommages à Charlie Hebdo et aux 17 victimes des attentats jihadistes à Paris.

    Ce n’est pas la superproduction Les Gardiens de la galaxie avec son budget de 170 millions de dollars qui a raflé le plus prestigieux prix des Golden Globes, mais un film d’auteur extraordinaire avec seulement 2,4 millions de dollars à sa disposition. Le tournage de Boyhood avait duré douze ans permettant suivre réellement la vie d’une famille et en particulier le destin d’un petit garçon (Ellar Coltrane), de l'âge de 6 ans à sa majorité, grandissant au sein d’une famille déchirée au Texas. Un exploit cinématographique et humain sachant que ce sont les mêmes acteurs qui ont assuré les rôles pendant plus d’une décennie. « Je veux dédier ce prix à mes parents qui m’ont donné tant d’amour et soutien, ainsi qu’à tous les parents partout qui évoluent, et aux familles qui traversent ce monde et font de leur mieux », a déclaré un Richard Linklater visiblement ému mêlant l’histoire de son film aux événements tragiques qui ont secoué le monde.

    « Je suis Charlie »

    Car au-delà de la remise des prestigieux prix américains pour le cinéma et la télévision, c’était l’émotion par rapport aux attaques terroristes à Paris qui avait surgi ce dimanche soir à Los Angeles. « On vous aime. Je suis Charlie », s’est enflammé l’acteur Jared Leto lors de la cérémonie qu’il a dédiée « à nos frères, sœurs, amis et familles en France ».

    « Je suis Charlie », a également clamé la star hollywoodienne George Clooney en recevant le prix Cecil deMille pour sa carrière et son engagement humanitaire : « Nous ne marcherons pas dans la peur. Nous ne le ferons pas ».

    Theo Kingma, le président de l’organisation responsable pour la remise des Golden Globes, HFPA, soulignait en allusion aux menaces autour de la sortie du film L’Interview qui tue ! et les attaques terroristes à Paris : « Nous devons être unis face à quiconque voudrait réprimer la liberté d’expression, partout, de la Corée du Nord à Paris ».

    « Mon cœur est avec tout le monde à Paris et tous ceux qui sont victimes de la violence », a déclaré Amy Adams, consacrée meilleure actrice pour son rôle dans la comédie Big Eyes.

    Des Golden Globes pour Amazon et Netflix

    La 72e édition qui avait lieu à Los Angeles était également le reflet d’une percée de la télévision sur internet. Participant pour la première fois aux Golden Globes, le géant américain du commerce en ligne Amazon a remporté le prix de la meilleure série comique. Transparent met en scène le coming out [ou sortir du placard' en français] d’un père transgenre. De son côté, le site de vidéos en ligne Netflix a réussi à remporter un Golden Globe pour l’exploit de Kevin Spacey dans le rôle d’un politicien implacable dans la série culte House of Cards.

    Les acteurs Joshua Jackson et Diane Kruger brandissent une affiche « Je suis Charlie » sur le tapis rouge des Golden Globes à Los Angeles, le 11 janvier 2015. REUTERS/Mario Anzuoni

     

    FILM

       Meilleur film dramatique:
       Boyhood

       Meilleure comédie:
       The Grand Budapest Hotel

       Meilleur acteur dans un film dramatique:
       Eddie Redmayne, Une merveilleuse histoire du temps

       Meilleur acteur dans une comédie:
       Michael Keaton, Birdman

       Meilleure actrice dans un film dramatique:
       Julianne Moore, Still Alice

       Meilleure actrice dans une comédie:
       Amy Adams, Big Eyes

       Meilleur acteur dans un second rôle:
       J.K. Simmons, Whiplash

       Meilleure actrice dans un second rôle:
       Patricia Arquette, Boyhood

       Meilleur réalisateur:
       Richard Linklater, Boyhood

       Meilleur film étranger:
       Leviathan (Russie)

       Meilleur film d'animation:
       Dragons 2

    TELEVISON

       Meilleure série dramatique:
       The Affair (Showtime)

       Meilleur acteur dramatique:
      Kevin Spacey, House of Cards

       Meilleure actrice dramatique:
       Ruth Wilson, The Affair

       Meilleure série comique:
       Transparent (Amazon)

       Meilleur acteur comique:
       Jeffrey Tambor, Transparent

       Meilleure actrice comique:
       Gina Rodriguez, Jane the Virgin

       Meilleure mini-série ou film de télévision:
       Fargo (FX)

       Meilleur acteur de mini-série ou film de télévision:
       Billy Bob Thornton, Fargo

       Meilleure actrice de mini-série ou film de télévision:
       Maggie Gyllenhaal, The Honorable Woman

     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.