GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
Aujourd'hui
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Vol et séquestration au château de Vaux-le-Vicomte, deux millions d'euros de préjudice (parquet)
    • Israël: Benyamin Netanyahu appelle son rival Benny Gantz à la formation d'un gouvernement d'union nationale
    • Accident de Fukushima: trois anciens dirigeants de Tepco acquittés par le tribunal
    • Polynésie: saisie de 5,5 kilos de méthamphétamine à l'aéroport de Tahiti (parquet de Papeete)
    Amériques

    A la Une: la visite du Conseil de sécurité de l'ONU en Haïti

    media Cristian Pedro Barros (g), président du Conseil de sécurité des Nations unies et Michel Martelly, président haïtien, le 23 janvier 2015 à Port-au-Prince, en Haïti. AFP PHOTO/HECTOR RETAMAL

    La question est de savoir comment ces élections tant attendues seront organisées et surtout quand. Certains, comme l'un des dix sénateurs haïtiens encore en poste, Steven Benoit, demandent la tenue d'une partie des scrutins dès le mois de mai et l'autre partie, notamment l'élection présidentielle, en octobre. « Une idée également soutenue par le chef de l'Etat, Michel Martelly », rapporte le Miami Herald aujourd'hui.

    Puis il y a ceux qui estiment qu'au contraire tous les scrutins devraient se tenir en même temps lors d'élections générales à la fin de l'année. Ainsi, le parti « Kontre Pèp la » accuse l'ONU de soutenir des élections partielles précipitées qui ne vont, selon le mouvement politique, « qu'envenimer la crise » écrit le site internet Haïti Libre.

    Haïti : la situation politique tendue serait aussi l'échec des Nations unies

    C’est ce qu’affirme Le Nouvelliste, qui souligne que « les derniers événements de ce mois de janvier, l'effacement du Parlement, l'installation d'un gouvernement de facto, les petits arrangements avec la Constitution qu'il faudrait supporter dans les mois à venir mettent les deux pieds de l'ONU dans une seule chaussure. Sa mission a échoué. Les élections à venir s'annoncent déjà compliquées. L'avenir d'Haïti, pays sous tutelle d'une mission de maintien de la paix, inquiète les Haïtiens comme leurs amis ».

    Et l'éditorialiste de poursuivre : « Pourtant, l'ONU reste le seul recours si les choses se dégradent. Aucune institution haïtienne n'est à même de prendre la main en cas de problème. Pour les années à venir, l'ONU restera, sous une forme ou une autre, dans le paysage. Tous les Haïtiens en sont convaincus, même ceux qui rêvent de voir tous les agents étrangers déguerpir et nous remettre notre terre, blanche et sans tache ».
     
    En Argentine, l'affaire Nisman continue à faire couler beaucoup d'encre

    « L'enquête sur les circonstances opaques de la mort du procureur n'avance pas comme il faudrait », constate le quotidien Clarin qui souligne « les contradictions troublantes, notamment dans les déclarations des gardes du corps d'Alberto Nisman ». Le journaliste qui avait révélé la mort du procureur a quitté l'Argentine. Damian Pachter, journaliste au Buenos Aires Herald, a expliqué que ses téléphones étaient écoutés et qu'il craignait pour sa vie. Son quotidien rapporte qu'il est arrivé ce dimanche à Tel Aviv.

    Le procureur Nisman a été retrouvé mort le 18 janvier, quelques heures seulement avant qu'il ne soit entendu par une commission parlementaire. Il enquêtait sur l'attentat à la bombe contre le siège de l'Association mutuelle israélite d'Argentine (Amia) qui avait fait 85 morts et plus de 200 blessés en juillet 1994. Ce mois-ci, Nisman avait accusé la présidente argentine d'avoir tenté de dissimuler les preuves mettant en cause des Iraniens, afin de renouer des relations diplomatiques et commerciales avec Téhéran.

    Pour l'entourage de Cristina Kirchner, la présidente est « victime d'un complot mafieux », complot qui impliquerait « une partie des services secrets argentins et certains membres de l'appareil judiciaire », conclut de son côté le journal El Dia.

    Etats-Unis : Barack Obama veut élargir les zones de parcs naturels en Alaska

    Pour préserver la faune et la flore unique de cet Etat, le président voudrait obtenir la classification « zone sauvage » pour un terrain de 12 millions d'hectares dont 1,4 million de zone côtière, rapporte le Los Angeles Times. « Une annonce qui a été immédiatement applaudie par les militants écologistes, mais vivement critiquée par les républicains qui souhaitent étendre, au contraire, la possibilité de forage de pétrole », dont regorge l'Alaska.

    « Les républicains sont vent debout », titre le site internet Slate qui cite la sénatrice conservatrice de l'Alaska, Lisa Murkowski, avec ces mots : « Ceci est une attaque contre notre souveraineté, contre notre droit de développer une économie forte qui garantirait notre prospérité, ainsi que celle de nos enfants et petits-enfants ».

    De son côté, le Washington Post fait remarquer que pour désigner des zones naturelles « zone sauvage », la volonté présidentielle seule ne suffira pas. « C'est une prérogative des élus du Congrès. Et celui-ci, faut-il le rappeler, est désormais entre les mains des adversaires de Barack Obama ».

    Un froid glacial doit s'abattre sur le nord-est des Etats-Unis

    Surtout sur la ville de New York qui s'attend à une tempête de neige historique, annonce le New York Times. Selon USA Today, 3 200 vols ont déjà été annulés par précaution.   

     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.