GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 17 Juin
Lundi 18 Juin
Mardi 19 Juin
Mercredi 20 Juin
Aujourd'hui
Vendredi 22 Juin
Samedi 23 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • France: adoption définitive au Parlement du texte sur le secret des affaires
    • Trente-deux jihadistes tués dans le Sinaï égyptien «au cours des derniers jours» (armée)
    • Grève à la SNCF: l'entreprise publique condamnée à payer les jours de repos des grévistes (avocats)
    • Nicolas Hulot: la filière nucléaire «nous emmène dans une dérive» (France Info)
    • Irak-législatives du 12 mai: la plus haute instance judiciaire décide du recomptage manuel des votes (président)
    • Le pape François est arrivé ce jeudi matin à Genève pour «un voyage vers l'unité»
    • Justice internationale: la CEDH juge «irrecevable» une plainte du tueur norvégien Anders Breivik sur ses conditions de détention
    • Nouvelle-Zélande: la Première ministre Jacinda Ardern donne naissance à une petite fille
    • Bahreïn: acquittement du chef de l'opposition, accusé d'«intelligence» avec le Qatar (militants)
    • Fête de la musique: journée spéciale sur RFI avec la chanteuse Angélique Kidjo
    Amériques

    Etats-Unis: le débat sur la fermeture de Guantanamo relancé

    media La fermeture du centre de détentionde Guantanamo est une des plus vieilles promesses de Barack Obama. REUTERS/Bob Strong

    L’un des talibans, libéré en échange du sergent Bergdhal a-t-il tenté de repartir au combat ? Le Pentagone affirme ne pas être inquiet de cette situation, mais cela relance le débat sur la fermeture de la prison de Guantanamo, et sur le fait que les talibans ne sont pas sur la liste américaine des organisations terroristes.

    Avec notre correspondante à Washington, Anne-Marie Capomaccio

    Les cinq talibans, sortis de Guantanamo en juin dernier, en échange du sergent Berghal sont au Qatar. C’est ce pays qui a, selon la Maison Blanche, mené les négociations. Doha a promis de garder les ex-détenus sous surveillance, avec le concours des services de renseignements américains.

    Leur libération contre le jeune militaire détenu pendant cinq ans par les talibans en Afghanistan avait provoqué un vif débat. Débat relancé aujourd’hui avec cette information sur l’un d’entre eux, qui aurait tenté de reprendre des activités au sein du groupe. Et cela donne des arguments aux élus républicains qui demandent, par ailleurs l’inscription des talibans sur la liste des organisations terroristes. Ce que refuse la Maison Blanche, par la voix de son porte-parole.

    Une organisation « dangereuse », mais pas « terroriste »

    « Il y a une vraie différence entre les aspirations exprimées par les talibans, explique ainsi Josh Earnest, la manière dont ils mènent leurs actions terroristes, et le mode opératoire d’al-Qaïda. Il n’y a pas de déni sur le fait que les talibans sont une organisation dangereuse, et c’est pourquoi les Etats-Unis, sous la houlette de ce président, ont investi d’importantes ressources pour les vaincre. »

    La nuance est ténue, mais importante, la Maison Blanche n’aurait pas pu échanger le sergent Bergdhal, grâce à une négociation menée avec une organisation terroriste.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.