GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
Aujourd'hui
Lundi 26 Août
Mardi 27 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Selon Zacarias Moussaoui, des princes saoudiens finançaient al-Qaïda

    media Zacarias Moussaoui, condamné à la prison à vie en mai 2006. courtesy of the Sherburne County Sheriffs Office/Getty Images

    Zacarias Moussaoui accuse des officiels saoudiens d'avoir financé al-Qaïda et préparé un attentat contre le président des Etats-Unis en abattant Air Force One. Le Français, qui purge une peine de prison à vie pour avoir participé à la préparation des attentats du 11-Septembre, a été entendu sous serment dans sa prison en octobre dernier à sa demande. Ses déclarations ont été rendues publiques mardi.

    Avec notre correspondante à Washington, Anne-Marie Capomaccio

    Zacarias Moussaoui a été interrogé dans la centrale de haute sécurité du Colorado où il purge sa peine. Le prisonnier souhaitait témoigner dans le procès intenté à l'Arabie saoudite, depuis plus de dix ans, par des familles des victimes du 11-Septembre.

    Un témoignage à charge contre les Saoudiens. Zacarias Moussaoui affirme avoir été le messager particulier d'Oussama Ben Laden dans les années 1990. Un messager qui apportait des plis à certains membres de la famille royale qui finançaient l'organisation terroriste.

    Le prisonnier raconte aussi comment il aurait été contacté par un membre des services de renseignements saoudiens attachés à l'ambassade de Washington pour préparer un attentat contre le président. « Un missile devait être tiré sur Air Force One, affirme-t-il, mais j'ai été arrêté avant le repérage. »

    Dans un communiqué, l'ambassade saoudienne aux Etats-Unis rejette toutes ces accusations, estimant que le prisonnier est un être dérangé, un homme, « jugé mentalement inapte par un psychiatre mandaté par ses propres avocats. Ces propos n'ont aucune crédibilité. »

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.