GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 14 Juin
Vendredi 15 Juin
Samedi 16 Juin
Dimanche 17 Juin
Aujourd'hui
Mardi 19 Juin
Mercredi 20 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Brésil: Aldemir Bendine prend la tête du géant pétrolier Petrobras

    media Aldemir Bendine succède à la tête de Petrobras à Graça Foster, démissionnaire. REUTERS/Nacho Doce/Files

    Aldemir Bendine, président de la banque publique Banco do Brasil, a été nommé directeur général de Petrobras, deux jours après la démission de l’équipe dirigeante du groupe pétrolier frappé par un gigantesque scandale de corruption. Cet homme de 51 ans est considéré comme un proche de l’ancien président Lula. Sa nomination a été fraîchement accueillie par les milieux d’affaires.

    Avec notre correspondant à Rio de Janeiro, Francois Cardona

    A 51 ans, Aldemir Bendine, aura passé toute sa carrière au sein du Banco do Brasil, la banque du Brésil, où il a commencé à travailler comme stagiaire dès l’âge de 15 ans. Ce n’est donc pas un spécialiste du secteur pétrolier. Il était président de la banque depuis 2009 sur décision du président Lula, le mentor de Dilma Rousseff, la présidente brésilienne. Les liens entre elle et Aldemir Bendine sont donc forts.

    Une proximité politique qui n’a pas plu aux marchés financiers. L’action de Petrobras a de nouveau chuté, à l’annonce de sa nomination. Aldemir Bendine aura cependant pour tâche de rassurer, alors que Petrobras affronte le scandale de corruption le plus grave de l’histoire du Brésil.

    Près de 3 milliards et demi d’euros ont été détournés par certains de ses cadres dirigeants. La police fédérale dénonce la complicité de plusieurs partis politiques, dont celui de la présidente Dilma Rousseff. Le Parti des travailleurs est soupçonné d’avoir perçu près de 150 millions d’euros en pots-de-vin. Aldemir Bendine devra pourtant redresser Petrobas qui accuse par ailleurs une perte financière vertigineuse sur les marchés, avec près de 70 milliards d’euros perdus en trois ans.

    [Aldemir Bendine] a d'abord été nommé pour ça : pour protéger la présidence de la République de l'onde de choc des vastes scandales qui secoue l'entreprise publique Petrobras et, à travers elle, tout un ensemble de parti politique, à commencer par le Parti des travailleurs.
    Stéphane Monclaire Maître de conférences en sciences politiques de l’Université Paris 1 Sorbonne 06/02/2015 - par Sylvie Noël Écouter

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.