GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Aujourd'hui
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    L’affaire Nisman divise l’Argentine

    media A Buenos Aires, 400 000 personnes ont marché à la mémoire du procureur Nisman, appelant à la justice et à la vérité. REUTERS/Marcos Brindicci

    Près de 400 000 Argentins ont défilé mercredi 18 février dans les rues de Buenos Aires, réclamant justice, après la mort il y a un mois du procureur Alberto Nisman. Cette affaire Nisman est en train de diviser le pays. Pour une partie de la population, la présidente Cristina Kirchner a un lien avec la mort ou le suicide du procureur.

    Soixante-dix pour cent des Argentins interrogés par les sondages la semaine dernière disaient ne pas croire en la thèse du suicide du procureur Alberto Nisman. Un chiffre qui atteint les 80 % cette semaine. Mais cela ne signifie pas pour autant que 80 % des sondés estiment que Cristina Kirchner est mêlée à cette affaire. Parmi eux, certains pensent qu’il s’agit d’un complot dont est victime la présidente.

    Malgré la pluie qui tombait sur Buenos Aires, 400 000 personnes ont défilé mercredi 18 février. Un chiffre qui dépasse les prévisions des autorités. En tête du cortège se trouvait la famille d’Alberto Nisman : sa mère, son ex-femme, la juge Sandra Arroya Salgado, et leurs deux filles. Le silence qui a largement dominé la marche a été interrompu à plusieurs reprises par les cris de « justice », « vérité » ou encore « nous sommes tous Nisman ». De temps en temps, des gens ont tenté de lancer des slogans critiques à l’encontre de Cristina Kirchner, mais les autres manifestants les faisaient taire immédiatement.

    Bien que cette marche ne dût pas être politisée, l’opposition était bien présente. Et bien que certains eussent affirmé qu’ils ne s’y rendaient pas avec leur casquette d’homme politique, mais en tant que simple citoyen, la presse argentine a estimé ce jeudi matin que cette marche avait tout d’un acte politique et qu’elle démontrait le « ras-le-bol » d’une partie de la société concernant la gestion du pays par Cristina Kirchner. Du côté du gouvernement, on dénonce une manœuvre politique pilotée par l'opposition.

    Une enquête qui dérange

    L’enquête sur la mort d’Alberto Nisman est quant à elle toujours en cours. Et même si le juge et la procureure en charge du dossier estiment que la thèse du suicide est la plus probable suite à l’expertise médico-légale réalisée sur le corps du procureur, rien ne semble si sûr.

    Il existe en effet de très nombreux éléments troublants. Des déclarations contradictoires, comme celles concernant les accès à l’appartement. Dans un premier temps on parlait d’une seule porte, puis de deux et finalement de trois. Après le travail réalisé par la police scientifique, le jour même du décès du procureur, il n’y avait, officiellement, aucune trace, aucune empreinte suspecte. Jusqu’à la semaine dernière, où une empreinte a été retrouvée sur une tasse de café.

    Depuis le début de l’enquête, la famille d’Alberto Nisman pointe des erreurs grossières. Vendredi dernier, elle a d’ailleurs envoyé ses propres enquêteurs dans l’appartement où ils auraient retrouvé des cheveux et d’autres indices qui doivent désormais être versés au dossier.

    Le témoignage d’une serveuse publié par le quotidien Clarin cette semaine laisse également les Argentins perplexes. Cette serveuse de 26 ans, Natalia, qui travaille près de l’immeuble d’Alberto Nisman, a été emmenée dans l’appartement en qualité de témoin, une pratique habituelle en Argentine. Pendant sept heures, raconte-t-elle, elle a vu des erreurs commises par la police scientifique, le procureur et d’autres personnes présentes. On lui a ainsi permis d’aller aux toilettes sans se préoccuper d’éventuels indices dans cette pièce. On lui a également servi un café fait avec la machine du procureur alors qu’il y avait peut-être des empreintes dessus. Natalia se souvient enfin avoir vu la procureure montrer un sac contenant cinq balles ou cinq douilles, alors qu’officiellement une seule balle a été tirée. Des dysfonctionnements qui sèment le doute sur l’enquête en cours.

    On attend également l’audition d’un témoin-clé, un certain Jaime Stuisso. Cet ancien agent des renseignements argentins, limogé en décembre dernier par la présidente, a travaillé avec Nisman. Selon Cristina Kirchner, il aurait orienté l’enquête du procureur pour qu’il l’implique elle.

    Cette division de la population argentine intervient en pleine année électorale. L’élection présidentielle se tiendra en octobre prochain.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.