GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 24 Mai
Mercredi 25 Mai
Jeudi 26 Mai
Vendredi 27 Mai
Aujourd'hui
Dimanche 29 Mai
Lundi 30 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Racisme, violences: un rapport accable la police de Ferguson

    media Lors de la présentation du rapport, le ministre de la Justice Eric Holder a évoqué un climat toxique entre la police et les habitants de Ferguson. Reuters/Elijah Nouvelage

    Le ministre américain de la justice, Eric Holder a présenté les conclusions de deux rapports concernant les émeutes raciales de Ferguson de l’été dernier. Le premier a conclu que le policier Darren Wilson, qui avait abattu le jeune Michael Brown, ne serait pas poursuivi par la justice fédérale pour violation des droits civiques de la victime. Les enquêteurs ont estimé que la réaction du policier était justifiée s’il avait craint pour sa vie. Mais le second est un réquisitoire sévère contre la police locale et les responsables de la ville.

    Avec notre correspondant à Washington, Jean-Louis Pourtet

    Le rapport de 107 pages décrit une situation qui semble ramener l’Amérique 50 ans en arrière : une discrimination flagrante des autorités à l’égard d’une population à 67 % noire, mais qui représente 93 % des personnes arrêtées pour les motifs les plus anodins, parfois malmenées et menacées par des chiens.

    Le ministre Eric Holder a parlé d’un climat toxique entre la police et les résidents qui ne pouvait que conduire à une explosion. Les plaintes des manifestants de Ferguson étaient justifiées, a-t-il reconnu. Il a aussi souligné que la ville exerçait des pressions sur les policiers pour qu’ils donnent beaucoup de contraventions afin d’augmenter les recettes municipales : « Lorsque le système vise à maximiser les revenus, en distribuant des contraventions, la ville compte sur la police pour servir essentiellement comme une agence de collecte d’impôts plutôt que comme un service qui doit se concentrer en priorité sur le maintien et la promotion de la sécurité publique. »

    Le rapport fait également état d’échanges entre les policiers de courriels racistes et de propos insultants à l’égard de Barack et Michelle Obama. Le document contient un certain nombre de recommandations concrètes pour que les choses changent. « Ce n’est qu’un début », a déclaré Eric Holder, promettant aux habitants de Ferguson que le ministère de la Justice continuerait de se tenir à leurs côtés.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.