GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Aujourd'hui
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Argentine: Nisman a été tué, selon l’enquête commandée par la famille

    media Le procureur argentin Alberto Nisman avait été retrouvé mort d’une balle dans la tête dans sa salle de bain le 18 janvier dernier. REUTERS/Marcos Brindicci

    Le procureur argentin Alberto Nisman, décédé mystérieusement en janvier dernier, a été assassiné, selon une enquête indépendante commandée par la famille du défunt et dont les conclusions ont été annoncées jeudi à Buenos Aires par son ex-épouse.

    « Nisman n’a pas eu un accident, il ne s’est pas suicidé. Nous pouvons seulement conclure qu’il a été victime d’un homicide, sans aucun doute ». C’est par ces termes que l’ex-femme du procureur, magistrate de profession, a choisi de couper court aux rumeurs qui circulent sur les circonstances du décès du procureur.

    Alberto Nisman, âgé de 51 ans, a été retrouvé mort d’une balle dans la tête dans sa salle de bain le 18 janvier dernier. Le lendemain, il devait présenter devant le Parlement un rapport prouvant que la présidente Kirchner et d’autres hauts responsables auraient couvert de hauts dirigeants iraniens soupçonnés d’être les commanditaires d’un attentat contre une mutuelle juive en 1994. Tout cela en échange de contrats commerciaux.

    Pour contester la thèse du suicide, l’ex-femme d’Alberto Nisman, Sandra Arroyo Salgado, avait commandé ses propres expertises rassemblées dans un rapport d’une centaine de pages remis au parquet. A la conférence de presse, la magistrate a souligné que l’autopsie d’Alberto Nisman a donné lieu à « des conclusions partiales, précipitées et erronées, favorisant l’impunité du ou des meurtriers ».

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.