GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Aujourd'hui
Dimanche 22 Septembre
Lundi 23 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Haïti: des copropriétés pour reloger les sinistrés du séisme

    media Le président haïtien Michel Martelly a salué les nouveaux logements en copropriété construits à Port-au-Prince. AFP PHOTO/HECTOR RETAMAL

    Plus de cinq ans après le tremblement de terre qui a ravagé le pays et tué plus de 200 000 personnes, Haïti se reconstruit lentement. Ce vendredi 17 avril, 25 nouveaux logements ont été inaugurés dans une partie de la capitale fortement détruite par le séisme. La particularité de ce projet ? Le quartier a été bâti sur un principe de copropriété. L’Etat veut encourager le secteur privé à investir dans ce modèle pour stopper l'extansion des bidonvilles à Port-au-Prince.

    Avec notre correspondante à Port-au-Prince,  Amélie Baron

    Avec leurs murs aux couleurs vives, ces immeubles à un étage détonnent avec les autres constructions en parpaing. L’espace de plus de 2 000 mètres carrés a été réhabilité par l’Etat grâce à un financement de la Croix-Rouge américaine et avec l’accord des propriétaires. Car plutôt que de rester chacune avec leur petite parcelle, les familles ont accepté de vivre en copropriété, sous le contrôle d’un syndic.

    Un modèle qui doit « inspirer la communauté »

    Cette première plait beaucoup au président Michel Martelly, venu pour l’inauguration. « C'est certainement un projet qui permet aux gens de vivre dans de meilleures conditions avec cette nouvelle formule de copropriété qu’on a adoptée », a-t-il commenté. « C’est plutôt nouveau pour la population. Un pareil modèle ne peut qu’inspirer notre communauté et renforcer cette cohésion, ce travail entre l’Etat et la population. »

    Mais le secteur privé et les propriétaires terriens ne font encore pas totalement confiance à ce système de copropriété. Pourtant, dans la capitale, le parc locatif reste très largement insuffisant et l’Etat n’a pas l’argent pour construire seul. Tout cela complique le relogement des sinistrés du séisme. Il y a toujours près de 65 000 personnes qui, depuis cinq ans, vivent dans des camps de fortune.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.