GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 21 Juin
Samedi 22 Juin
Dimanche 23 Juin
Lundi 24 Juin
Aujourd'hui
Mercredi 26 Juin
Jeudi 27 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Football: suivez en direct le match Mali-Mauritanie en Coupe d'Afrique des nations 2019
    • «L'armée américaine n'a rien à faire dans le Golfe», dit l'Iran
    • Football: la Tunisie et l'Angola font match nul 1-1 dans le groupe E de la CAN 2019
    • Mondial féminin 2019: les Etats-Unis éliminent l'Espagne (2-1) et affronteront la France en quarts de finale vendredi 28 juin
    Amériques

    Etats-Unis: la patronne de la lutte anti-drogue démissionne

    media Michele Leonhart, à la tête de la DEA, à Washington, le 14 avril 2015. REUTERS/James Lawler Duggan

    Aux Etats-Unis, la patronne de l’Agence américaine de lutte contre la drogue, Michele Leonhart tire sa révérence après cinq années passées à la tête de la DEA. En cause, sa gestion du scandale qui a touché l’organisation : des agents avaient participé à des orgies à l'étranger avec des prostituées payées par les cartels de la drogue.

    C’est un rapport de l'Inspecteur général du ministère de la Justice, publié en mars dernier, qui a révélé cette affaire croustillante : des agents de la DEA ont passé des soirées avec des prostituées en Colombie à plusieurs reprises entre 2005 et 2006. Ces parties fines étaient financées par des cartels de la drogue qui offraient aussi des cadeaux très onéreux aux agents dont la mission consistait pourtant à lutter contre le trafic de stupéfiants.

    Selon le rapport, les responsables de l’agence ont voulu étouffer ces affaires, raison pour laquelle une commission parlementaire avait réclamé la démission de la patronne de la DEA. Son départ à la retraite ressemble donc fortement à une « démission camouflée », comme l’écrit la presse locale.

    En tout cas, la nomination d’un successeur pourrait déclencher une bataille au Congrès. Certains démocrates appellent le président Barack Obama à nommer une personnalité qui, contrairement à Michele Leonhart, soutient la légalisation du cannabis. Une position inacceptable pour la plupart des républicains au Congrès qui doit valider la candidature du prochain chef de la DEA. 

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.