GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 12 Septembre
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Nucléaire: le dossier iranien progresse, le nord-coréen inquiète

    media Du 28 avril au 22 mai 2015 se tient à New York la grande conférence d'examen du Traité de non-prolifération nucléaire. Andrew Burton/Getty Images/AFP

    Le Traité de non-prolifération nucléaire vise depuis 45 ans à empêcher que de nouveaux pays se dotent de la bombe atomique. Les 190 membres du TNP sont réunis depuis lundi 28 avril à New York pour la grande conférence d'examen du traité, organisée tous les cinq ans. Bonne nouvelle en 2015, le dossier du nucléaire iranien progresse. Mais il reste une autre source d'inquiétude : la Corée du Nord, seul pays à avoir quitté le TNP et qui a procédé à plusieurs essais nucléaires ces dernières années.

    Si l'on assiste dans les prochains mois à la fin de la crise du nucléaire iranien, le Traité de non-prolifération nucléaire en sortira renforcé. Le TNP vise en effet à empêcher une course à la bombe.

    « De facto, si l’accord-cadre débouche sur un véritable accord de fond avec un calendrier de mise en œuvre agréé, des inspections de l’AIEA [Agence internationale de l'énergie atomique, ndlr] qui se passent bien, alors la tension nucléaire au Moyen-Orient pourrait baisser et l’idée d’une cascade ne sera plus d’actualité », analyse Benjamin Hautecouverture, spécialiste des questions de prolifération à la Fondation pour la recherche stratégique.

    Le désarmement à l'arrêt

    Si des espoirs sont permis sur le dossier iranien, les inquiétudes perdurent à propos de l'autre grande crise de prolifération, celle du programme nucléaire de la Corée du Nord, le seul pays ayant quitté le TNP, en 2003.

    Réunis à New York pour plusieurs semaines, les pays membres du traité vont aussi constater que le désarmement des puissances nucléaires marque le pas, sur fond de tensions entre la Russie et l'Occident. D'après Benjamin Hautecouverture, « le désarmement nucléaire n’est plus le sujet du président Poutine. Il ne s’en cache pas. Il n’y a pas de progrès à attendre de ce point de vue-là. Le désarmement nucléaire russe est certainement suspendu pour quelque temps. »

    Lundi 28 avril, le secrétaire général adjoint de l’ONU, s’adressant aux participants de la conférence, s’est d’ailleurs inquiété d'un « dangereux retour à des mentalités de guerre froide » et a souligné que les Etats-Unis et la Russie mettaient en œuvre des « programmes coûteux de modernisation » de leurs arsenaux nucléaires.

    Huit pays dotés de l'arme nucléaire

    La conférence d'examen du TNP doit durer jusqu'au 22 mai prochain.

    Aujourd’hui, le monde compte cinq puissances nucléaires membres du TNP : les Etats-Unis, la Russie, la Chine, la France et la Grande-Bretagne. Trois pays non membres du TNP possèdent la bombe atomique : l’Inde, le Pakistan et Israël, pays qui n'a jamais reconnu détenir l'arme nucléaire.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.