GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Lundi 21 Octobre
Aujourd'hui
Mercredi 23 Octobre
Jeudi 24 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Venezuela: pour éviter la pénurie d'électricité, l’Etat rationne

    media Le Venezuela a décidé de rationner l'électricité. AFP Photo / Leo RAMIREZ

    Au Venezuela, les autorités viennent d'annoncer un plan d'action pour réduire la consommation d'énergie électrique. En cause, la vague de chaleur qui sévit dans le pays depuis une semaine et qui a provoqué mécaniquement plus de demande en énergie. Des mesures à l'attention du secteur public et du secteur privé ont donc été prises.

    Avec notre correspondant à Caracas, Julien Gonzalez

    Moins d'une semaine après ses déclarations rassurantes se félicitant d'avoir « stabilisé le système électrique », le ministre de l'Energie électrique a surpris tout le monde mardi 28 avril. Pour rationaliser l'énergie dans le pays, il faut faire des économies, et parfois même, là où on ne les attend pas.

    Réduire les journées de travail d'un bon nombre de fonctionnaires, c'est la proposition forte du gouvernement. Concrètement, de nombreux employés de l'administration ne travailleront plus que 6 heures par jour, du moins temporairement. L'enjeu est d'économiser 20 % des dépenses d'énergie. L'un des principaux syndicats du secteur a aussitôt réagi, dénonçant une « mesure désespérée ».

    Le secteur privé ne sera pas épargné. Les entreprises devront produire leur propre énergie lors des heures de pointe de l'après-midi. Des exigences d'économies qui devraient obliger par exemple les petits commerces à mettre en place un système D.

    A l'origine de ce pic, des pointes de températures jusqu'à 35° la semaine dernière à Caracas. Pour autant, ces « mesures d'action préventive » traduisent l'état critique du pays en matière d'infrastructures énergétiques.

    L'autre point faible, c'est la puissante centrale hydroélectrique Simon Bolivar. Alors que le niveau d'eau s'approche lentement du seuil critique, ce barrage de Guri assure près de 60 % des besoins énergétiques du Venezuela, une dépendance qui pousse certains à envisager des rationnements en électricité à venir.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.