GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
Aujourd'hui
Vendredi 22 Novembre
Samedi 23 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Scandale de corruption au Guatemala: la vice-présidente démissionne

    media La vice-présidente du Guatemala, Roxana Baldetti, a été poussée vers la sortie, éclaboussée par un scandale de corruption. Reuters

    Nouvel épisode du scandale de corruption douanière au Guatemala. La vice-présidente, Roxana Baldetti, a présenté sa démission suite à l’ouverture d’une enquête visant à déterminer si elle appartenait ou non à un réseau de hauts fonctionnaires corrompus qui pratiquaient la contrebande et l’évasion fiscale à grande échelle. Une manifestation s'est tenue samedi 9 mai dans l'après-midi à Ciudad de Guatemala pour célébrer sa démission.

    Avec notre correspondant à Mexico, Patrick John-Buffe

    La pression populaire aura été déterminante. Face aux manifestations organisées dans la capitale depuis trois semaines, la vice-présidente n’a pas eu d’autre choix que de démissionner. Officiellement, si elle renonce à sa charge, c’est pour collaborer avec les autorités judiciaires dans le but de démontrer qu’elle ne faisait pas partie de ce réseau dirigé par son secrétaire particulier.

    Mise au jour par la Commission des Nations unies contre l’impunité, cette structure a pu être démantelée grâce à des milliers d’écoutes téléphoniques, où serait mentionnée indirectement la vice-présidente. Parmi les membres de cette organisation criminelle se trouvaient de hauts fonctionnaires de l’administration fiscale et des douanes. Ils touchaient des pots-de-vin d’importateurs, dont ils réduisaient de 30 % le montant des impôts.

    Cette démission, qui intervient quatre mois avant l’élection présidentielle, est un nouveau coup dur pour le Parti patriote au pouvoir. Après le retrait de son candidat de la course à la présidence, il perd avec Roxana Baldetti une dirigeante de poids. En plus, il sort très affaibli par ce scandale de corruption qui pourrait provoquer sa disparition de l’échiquier politique.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.