GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Aujourd'hui
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Charleston: le drapeau confédéré, symbole sudiste, suscite la polémique

    media Le drapeau confédéré flotte devant le Capitole de l'Etat de Caroline du Sud, aux Etats-Unis, le 17 janvier 2012. REUTERS/Chris Keane/files

    La mort de neuf membres de la communauté noire, tués dans une église par un jeune homme blanc mercredi à Charleston en Caroline du Sud, a relancé le débat sur la présence du drapeau confédéré sur les bâtiments officiels qui abritent le Congrès et le gouvernement de cet Etat.

    Dylann Roof, l'auteur présumé du massacre de Charleston, avait un drapeau confédéré sur la plaque minéralogique de la voiture qu'il conduisait quand il a été arrêté. Après la tuerie de mercredi, de nombreuses personnes en Caroline du Sud ont donc été ulcérées quand le drapeau confédéré a été maintenu en place au siège du Parlement local alors que le drapeau national avait été mis en berne.

    Le drapeau - deux bandes bleues croisées parsemées d'étoiles blanches sur fond rouge - a été à l'origine le drapeau de guerre utilisé par les Etats esclavagistes qui avaient fait sécession de l'Union en 1861. Il flotte dans les cieux de Caroline du Sud depuis le début des années 1960.

    La question de son maintien divise les habitants de cet ancien Etat esclavagiste. Ceux qui demandent sa suppression soulignent sa connotation raciste. Ceux qui souhaitent son maintien disent que c'est un héritage culturel et l'expression de l'identité du Sud.

    Vendredi dernier, le président des Etats-Unis, Barack Obama, lui-même s'est invité dans le débat en estimant que cet emblème avait sa place dans un musée.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.