GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 19 Février
Mardi 20 Février
Mercredi 21 Février
Jeudi 22 Février
Aujourd'hui
Samedi 24 Février
Dimanche 25 Février
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Chine et Etats-Unis: deux jours pour évoquer les sujets qui fâchent?

    media Le président américain Barack Obama et son homologue chinois Xi Jinping, le 12 novembre 2014 à Pékin. REUTERS/Kevin Lamarque

    L'administration américaine accueille à partir de ce mardi et pour deux jours une très importante délégation chinoise à Washington. Quatre cents représentants de Pékin sont arrivés dans la capitale pour des réunions qualifiées d'essentielles par le département d'Etat. Au programme officiel : le nucléaire iranien, l’Afghanistan et le changement climatique. Mais les négociateurs ne pourront éviter les dossiers plus épineux de la présence chinoise en mer de Chine et de la cybercriminalité.

    Avec notre correspondante à Washington, Anne-Marie Capomaccio

    « Les relations entre les Etats-Unis et la Chine sont très compliquées, concède le département d'Etat américain, mais s'il est un point sur lequel Pékin et Washington sont d'accord, c'est pour continuer de se rencontrer. »

    Les deux puissances ouvrent mardi à Washington deux jours de négociations lors desquels elles aborderont, officiellement, tous les grands sujets internationaux du moment, du climat à l'Iran, à l’exception des deux dossiers les plus délicats : la mer de Chine et la cybercriminalité.

    Les Etats-Unis s'inquiètent publiquement des prises de positions de Pékin en mer de Chine méridionale. « Le différend sera abordé, confirme prudemment une source proche du dossier, et la Chine connaît notre position, qui sera renouvelée. La diplomatie est la seule voie. »

    Idem sur le piratage informatique des données de 14 millions d'employés fédéraux américains. Un piratage attribué à la Chine. Le département d'Etat ne souhaite pas aborder publiquement le dossier qui fait partie « des discussions stratégiques en cours, il n'est pas question de masquer les divergences ».

    Plus clairement, si la défiance définit toujours les relations entre Washington et Pékin, les Etats-Unis ont à cœur de ne pas rompre le dialogue avec le géant chinois.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.