GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 11 Octobre
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Aujourd'hui
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Face à la Chine, les Etats-Unis renforcent leurs liens avec le Vietnam

    media Le président américain Barack Obama et le secrétaire général du Parti communiste vietnamien Nguyen Phu Trong se sont rencontrés à la Maison Blanche, le 7 juillet 2015. REUTERS/Jonathan Ernst

    Quarante ans après la chute de Saïgon et vingt ans après la reprise des relations diplomatiques entre le Vietnam et les Etats-Unis, Barack Obama a reçu l'homme fort de Hanoï, le secrétaire général du parti communiste Nguyen Phu Trong. Une entrevue qui n'a pas fait que des heureux chez les défenseurs des droits de l'homme.

    Avec notre correspondant à Washington,  Jean-Louis Pourtet

    Barack Obama et Nguyen Phu Trong ont eu un entretien franc pour l'un, cordial et constructif pour l'autre. Tous les deux ont noté les progrès accomplis dans leurs relations en quarante ans et reconnu que des différends continuaient d'exister entre leurs pays, notamment sur la question des droits de l'homme. Evoquant les sujets qui avaient été discutés, le président américain a mentionné celui qui lui tenait le plus à cœur : l'accord de libre-échange Asie-Pacifique.

    « Nous avons parlé du Partenariat Trans-Pacifique, ou TPP, et l'énorme potentiel d'un accord commercial de haut niveau qui améliore les conditions de travail et les normes environnementales, et qui pourrait créer une croissance significative de l'emploi et de la prospérité pour à la fois les Vietnamiens et les Américains. »

    Si Barack Obama a accordé le rare honneur de recevoir dans le bureau ovale une personnalité qui n'est pas un chef d'Etat, c'est qu'il sait que Trong est l'homme fort du régime et qu'il veut faire du Vietnam un allié, avec un certain nombre d'autres pays asiatiques pour contrebalancer l'influence croissante de la Chine dans la région.

    Les deux hommes ont d'ailleurs partagé leurs inquiètudes concernant les conflits en mer de Chine méridionale. Les organisations de défense de droits de l'homme et une dizaine d'élus du Congrès, ont pour leur part protesté contre la visite et un petit groupe d'opposants est venu manifester devant la Maison Blanche.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.