GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 11 Octobre
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Aujourd'hui
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Mexique: sur 60 charniers trouvés, pas le moindre étudiant d'Iguala

    media Bougies installées à Mexico pour rendre hommage aux 43 étudiants disparus d'Iguala. AFP PHOTO/Alfredo ESTRELLA

    Soixante fosses communes contenant au moins 129 corps : c’est le macabre bilan de dix mois de recherches menées par les autorités de l’Etat du Guerrero, dans le sud du Mexique, depuis la disparition de 43 étudiants à Iguala le 26 septembre 2014. Mais aucun des restes humains retrouvés ne correspond aux corps recherchés à l’origine.

    Les chiffres donnés par le procureur général du Mexique ne sont que partiels. Ils ne recouvrent que les fosses communes analysées par un personnel spécialisé. On en est quand même à 129 cadavres découverts en dix mois, dont 20 femmes.

    Pour autant, aucun ne correspond à ceux des étudiants disparus en septembre dernier dans cet Etat du Guerrero où les cartels se déchirent pour contrôler le trafic de l'opium, produit sur place en très grande quantité.

    Les 43 étudiants venus manifester dans la ville d'Iguala le 26 septembre auraient été interceptés puis livrés par des policiers corrompus à un gang, qui les aurait assassinés après les avoir pris pour des membres d’un groupe concurrent.

    Depuis, des dizaines de policiers et de membres de gangs ont été arrêtés, tout comme le maire d'Iguala et sa femme, qui se trouve être la sœur de trois narcotrafiquants. Dimanche, à la date anniversaire de leur enlèvement en 2015, comme chaque mois, parents et proches des étudiants ont manifesté à Mexico pour obtenir la réouverture du dossier.

    Beaucoup remettent en question la version du gouvernement. La semaine dernière, la Commission nationale des droits humains relevait pas moins de 30 erreurs dans l’enquête. Quelque 20 000 personnes sont aujourd'hui portées disparues au Mexique.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.