GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 16 Juillet
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
Aujourd'hui
Dimanche 21 Juillet
Lundi 22 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    L’Equateur bannit les sacs plastiques aux Galápagos

    media A partir du 10 août 2015, les sacs plastiques seront introuvables sur l'archipel des Galápagos, un site du patrimoine mondial de l'Unesco. Getty Images

    Dans quelques jours, les sacs plastiques seront introuvables aux Galápagos, patrimoine naturel de l’humanité. A partir du 10 août, le gouvernement équatorien n’en permettra plus l’importation sur l’archipel.

    Avec notre envoyé spécial à Puerto Ayora, Eric Samson

    Tous les ans, les quelque 27 000 habitants de l’archipel utilisent 4,5 millions de sacs et de vases en plastique. Beaucoup terminent dans la nature avec des résultats néfastes pour la faune locale. « On a vu des tortues marines manger des bouteilles et des sacs en plastique qu’elles prennent pour des poissons », explique Bryan Mendioloza, volontaire du Parc national.

    L’interdiction des plastiques a été annoncée en novembre dernier. Des milliers de sacs en toile ont été distribués aux habitants, généralement favorables à l’initiative. « Quand on allait dans les supermarchés avant, on vous donnait gratuitement les sacs plastiques. Je crois que c’est une bien meilleure idée que d’emporter ses propres sacs en toile. Galápagos est un archipel que nous devons protéger de tous les détritus, en particulier plastiques qui s’accumulent sur les îles », estime Elena Ponce.

    Les produits plastiques seront bloqués sur le continent, dans les ports où sont embarqués les biens et les aliments nécessaires à la population des Galápagos. Mais le gouvernement ne souhaite pas s’arrêter là. « La décision prise par le gouvernement est d’éliminer au niveau national les 8 % de sacs plastiques dans les supermarchés. Le fait de commencer aux Galápagos montre l’importance de préserver un patrimoine naturel de l’humanité qui est la fierté des Equatoriens », assure la ministre de l’Environnement Lorena Tapia.

    Un million et demi d’oiseaux, baleines et tortues de mer meurent chaque année à cause des déchets plastiques dispersés dans les océans, selon une étude de l’Institut de recherche pour le développement (IRD).

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.