GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 25 Juillet
Mardi 26 Juillet
Mercredi 27 Juillet
Jeudi 28 Juillet
Aujourd'hui
Samedi 30 Juillet
Dimanche 31 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    La décision de la justice française de libérer l'un des deux auteurs du meurtre d'un prêtre en l'assignant à résidence sous bracelet électronique est un «échec, il faut le reconnaître», estime le chef du gouvernement dans une interview au «Monde». «Cela doit conduire les magistrats à avoir une approche différente, dossier par dossier, compte tenu des pratiques de dissimulation très poussées des jihadistes». Manuel Valls ne veut pas cependant tomber «dans la facilité de rendre ces juges responsables de cet acte de terrorisme». Par ailleurs, il envisage d'interdire le financement des mosquées par l'étranger.

    Amériques

    Changement climatique: Obama s’apprête à dévoiler un plan ambitieux

    media A cinq mois de la conférence de Paris, Barack Obama annonce un plan de lutte inédit contre le réchauffement climatique. REUTERS/Jonathan Ernst

    Barack Obama dévoile ce lundi 3 août un plan de lutte contre les émissions de carbone. Ce texte projette de réduire de 32% les rejets de CO2 dans l'atmosphère – entre les données de 2005 et d'ici à 2030 – grâce à une réforme profonde du secteur de la production d'énergie. Toutefois, avant même cette annonce, de nombreux Etats, soutenus par les républicains majoritaires au Congrès, ont prévu de contester la nouvelle loi devant la justice.

    Avec notre correspondante à Washington, Anne-Marie Capomaccio

    Le plan de lutte contre les émissions de carbone que Barack Obama doit présenter ce lundi est ambitieux et taillé sur mesure pour chaque Etat. Les centrales devront réduire les émissions de carbone en utilisant des énergies renouvelables, le solaire ou l'éolien par exemple. Chaque région avancera à son rythme, une feuille de route pour atteindre ces objectifs devra être présentée, Etat par Etat en 2018.

    Dans une vidéo diffusée dimanche, le président américain a expliqué en quoi le changement climatique était une menace pour l'économie, la santé, le bien-être et la sécurité des Etats-Unis : « Mon administration va dévoiler la version définitive du plan de l'Amérique pour une énergie propre, la mesure la plus importante que nous ayons jamais prise pour lutter contre le changement climatique. Les centrales électriques représentent la principale source de pollution nocive au gaz carbonique qui contribue au changement climatique. Mais jusqu'ici, il n'y avait pas de limitation au niveau fédérale à la quantité de pollution au gaz carbonique que ces usines pouvaient éjecter dans l'atmosphère. Rejoignez-nous. Nous pouvons le faire. C'est le moment pour l'Amérique et le monde d'agir sur le changement climatique. »

    Cependant, la transition s'annonce particulièrement difficile pour quatorze Etats où l'énergie provient essentiellement du charbon, comme le Kentucky, le Colorado ou le Wyoming par exemple. Aux Etats-Unis, deuxième pays pollueur au monde après la Chine, 40 % de l'énergie provient de centrales au charbon.

    Si l'administration Obama assure que cette réforme réduira les dépenses pour les Américains tout en assurant la préservation de la planète pour les générations futures, les opposants sont nombreux. Ce plan serait une catastrophe pour l'emploi, entraînerait des surcoûts en énergie pour les plus pauvres, assurent certains comme le leader de la majorité républicaine au Sénat. Mitch McConnell, originaire du Kentucky, menace déjà l'administration d'une action en justice et enjoint les gouverneurs à la désobéissance.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.