GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 14 Août
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Aujourd'hui
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Même en fuite, le baron mexicain «El Chapo» veille sur ses intérêts

    media Joaquin «El Chapo» Guzman est introuvable. REUTERS/PGR

    Plus de trois semaines après son évasion, Joaquin « El Chapo » Guzman est toujours introuvable malgré l'impressionnant déploiement policier mis en place pour le capturer. Mais s'il a bien disparu dans la nature après avoir emprunté un tunnel pour s'échapper d'un pénitencier de haute sécurité, il continue à se défendre sur le plan juridique, même en sa qualité de fugitif.

    Avec notre correspondant à Mexico, Patrick John Buffe

    « El Chapo » doit avoir un don d'ubiquité. Alors qu'il a disparu sans laisser de traces, il semble être toujours présent pour veiller sur ses intérêts. Preuve en est le recours qu'il vient d'interposer - par le biais de ses avocats - contre un ordre de détention en vue d'extradition lancé par un juge fédéral. Le comble, c'est qu'il a obtenu gain de cause, puisqu'un autre magistrat a suspendu provisoirement cet ordre judiciaire.

    Pendant sa détention, « El Chapo » avait déjà mis tout en oeuvre pour éviter d'être livré aux Etats-Unis. Et sa stratégie avait fonctionné : les autorités mexicaines ont toujours prétendu qu'elles ne l'extraderaient pas tant qu'il n'aurait pas purgé au Mexique les peines qu'il encourait. Quant aux autorités américaines, de manière incompréhensible, elles ont attendu plus d'une année après sa détention pour déposer une demande d'extradition.

     → A (RE)LIRE : «El Chapo» Guzman, phénomène commercial de l'année au Mexique

    Le gouvernement mexicain, qui l'a laissé s'échapper, a compris la leçon : il est désormais déterminé à l'extrader. A condition, bien sûr, qu'il parvienne à le capturer. Un objectif difficile, mais qu'il espère désormais atteindre avec l'aide notamment d'Interpol et de la DEA, l'agence antidrogue américaine.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.