GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 26 Septembre
Mardi 27 Septembre
Mercredi 28 Septembre
Jeudi 29 Septembre
Aujourd'hui
Samedi 1 Octobre
Dimanche 2 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Donald Trump exclu d’un forum de son parti après des propos sexistes

    media Favori pour la primaire républicaine, Donald Trump embarrasse dans son propre camp. REUTERS/Brian Snyder

    Donald Trump, en tête de tous les sondages pour la primaire républicaine, a été exclu d'un forum de son parti qui se déroulait ce samedi. Le candidat devient un réel embarras pour les républicains.

    Lors du premier débat de la campagne pour la présidentielle 2016, Donald Trump a refusé de se soumettre à la discipline du parti républicain. Il n'a pas exclu de se présenter en candidat indépendant et défendu sa liberté de langage, et son droit à l'injure.

    Dénonçant le traitement « injuste » que lui aurait réservé une journaliste star de la chaîne télévisée Fox News, Megyn Kelly, lors de ce débat organisé jeudi, Donald Trump a affirmé sur CNN qu'il n'avait « pas beaucoup de respect pour elle ». « On pouvait voir du sang sortir de ses yeux, du sang sortir de son... où que ce soit », a-t-il lâché. La journaliste l'avait interrogé sur des insultes sexistes proférées par le passé.

    Le parti a réagi en l'excluant d'un important forum où tous les candidats devaient s'exprimer ce samedi. L'organisateur, Erik Erickson, demandait à Donald Trump de s'excuser. « Je pense que ses propos étaient inappropriés. J'ai donc demandé des excuses à son équipe. Ils ont dit non. J'ai donc répondu : 'Je suis désolé, dans ce cas je préfère que Donald Trump ne participe pas à notre forum...'. Monsieur Trump sur Twitter m'a traité de leader faible et pathétique », rapporte Erik Erickson.

    Le milliardaire rassemble pour l'instant 25 % des intentions de vote chez les républicains, 10 points de plus que Jeb Bush. Mais s'il apparaît en mesure de gagner la primaire et de devenir le candidat pour la Maison Blanche, aucun sondage ne lui donne une chance contre les démocrates. L'électorat féminin l'apprécie peu, c'est un euphémisme, et ses outrances effraient les républicains modérés. Les conservateurs ne savent pas comment gérer le phénomène Trump.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.