GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 27 Septembre
Mercredi 28 Septembre
Jeudi 29 Septembre
Vendredi 30 Septembre
Aujourd'hui
Dimanche 2 Octobre
Lundi 3 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Guantanamo: des détenus bientôt envoyés sur le sol américain?

    media Le camp Delta, dans la base de Guantanamo, en mars 2013. REUTERS/Bob Strong

    Une équipe d'experts américains étudie le transfert de prisonniers de Guantanamo vers des prisons militaires sur le sol des Etats-Unis. Selon la presse américaine (CNN / Fox News / Washington Post / New York Times), le Congrès a été informé vendredi 14 août 2015 de cette mission très délicate du Pentagone. La Maison Blanche peut se féliciter de plusieurs succès ces derniers mois. Mais sur le dossier de la fermeture de Guantanamo, promesse de campagne du candidat Obama, l'administration fait face à une hostilité très forte des deux chambres.

    Avec notre correspondante à Washington, Anne-Marie Capomaccio

    L'équipe d'experts du Pentagone doit, dans un premier temps, visiter deux centres de détention militaires, dans le Kansas et en Caroline du Sud. L'objectif est de voir dans quelles conditions, et avec quels aménagements, ces prisons de haute sécurité pourraient accueillir des détenus de Guantanamo. Mais aussi quelle serait la facture pour le contribuable américain.

    Les Etats-Unis détiennent toujours 116 personnes dans la base militaire de Guantanamo, sur l'île de Cuba. Cinquante-deux prisonniers sont libérables, aucune charge n'a été retenue contre eux. Ces cas seraient réglés avec des pays volontaires pour les accueillir. Le transfert éventuel sur le sol américain concerne 64 hommes, considérés comme les plus dangereux.

    Barack Obama continue donc de travailler sur une hypothèse qui soulève une très forte opposition. La plupart des élus ne veulent pas des détenus de Guantanamo dans leur Etat, brandissant la menace d'attentats, la mise en danger des hommes chargés de la sécurité des prisons, et des familles de militaires qui vivent sur les bases. Une fois l'étude du Pentagone terminée, la Maison Blanche devrait toutefois présenter un plan détaillé au Congrès.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.