GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 25 Septembre
Lundi 26 Septembre
Mardi 27 Septembre
Mercredi 28 Septembre
Aujourd'hui
Vendredi 30 Septembre
Samedi 1 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Réveil du volcan Cotopaxi: l'Equateur contrôle l'information

    media Le volcan Cotopaxi s'est réveillé de manière spectaculaire vendredi 14 août 2015, avec une colonne de fumée s'élevant sur plusieurs kilomètres de haut, comme on le voit sur cette photo. REUTERS/Guillermo Granja

    Les autorités équatoriennes ont maintenu dimanche 16 août 2015 le niveau d'alerte jaune, après le réveil fracassant vendredi à l'aube du volcan Cotopaxi, à 50 km au sud de la capitale, Quito. La population s'adapte peu à peu. Après les premières réactions de chaos, voire de panique, les autorités ont imposé la censure préalable et centralisé toute l'information relative au volcan.

    Avec notre correspondant à Quito,  Eric Samson

    Suivre le compte Twitter du ministre coordinateur de Sécurité est devenu pratiquement obligatoire en Equateur. César Navas est en effet le seul porte-parole officiel relatif à la situation du volcan Cotopaxi. La déclaration de l'état d'exception samedi par le président de la République a été suivie par l'imposition d'une censure préalable pour tous les médias. Le secrétaire d'Etat à l'Information Fernando Alvarado a précisé que les médias du pays pouvaient consulter des sources non officielles, mais que l'information devait être vérifiée et contrastée auprès du ministère coordinateur de Sécurité et du secrétariat d'Etat à la Gestion des risques naturels.

    Alors que le régime maintient depuis huit ans des relations plus que tendues avec les médias privés du pays, et n'hésite pas à recourir à la justice, l'avertissement a été pris au sérieux. Les autorités souhaitent éviter la répétition de scènes de panique enregistrées vendredi lorsque des habitants de zones proches du volcan commencèrent à fuir, pensant que des coulées de boues et de roches s'approchaient. Les médias publient donc tous les communiqués officiels relatifs au volcan. Mais certains journalistes pointent que le manque d'information de la population, quant aux routes d'évacuation et aux mesures à prendre, montre que le travail de prévention des organismes officiels a laissé à désirer.

    → Réveil du volcan Cotopaxi : voir notre diaporama

    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.