GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 9 Novembre
Dimanche 10 Novembre
Lundi 11 Novembre
Mardi 12 Novembre
Aujourd'hui
Jeudi 14 Novembre
Vendredi 15 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Primaire démocrate américaine: et si Joe Biden se lançait?

    media Le vice-président américain Joe Biden, derrière les journalistes réunis à la Maison Blanche en marge d'une visite du secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon à Washington, le 4 août 2015. REUTERS/Jonathan Ernst

    Le vice-président des Etats-Unis Joe Biden défiera-t-il Hillary Clinton dans la course à la nomination démocrate, alors que la favorite voit sa popularité s’effriter ? C'est la question qui anime toutes les discussions politiques à Washington, alors que le lieutenant de Barack Obama semble envoyer des signaux de plus en plus clairs sur ses intentions en vue de la présidentielle américaine de 2016.

    Avec notre correspondant à Washington,  Jean-Louis Pourtet

    Signe le plus récent de son intérêt pour un nouvel essai - ce serait son troisième depuis 1988 -, sa visite impromptue samedi 22 août à la sénatrice du Massachusetts Elizabeth Warren, chef de file de la gauche. Ayant décidé elle-même de ne pas se présenter au grand regret des progressistes, Joe Biden a voulu savoir s'il aurait son soutien. La gauche est certes représentée par le socialiste Bernie Sanders, mais ses chances de décrocher la nomination sont minimes. L'électorat américain reste centriste. Hillary Clinton le sait bien et s'efforce donc de ne pas se « gauchiser » à outrance.

    Normalement, personne ne songerait à contester l'investiture à l'ancienne secrétaire d'Etat. Mais depuis l'affaire des courriels et l'enquête du FBI, la police fédérale, sa popularité est en chute libre : 52 % des Américains la juge malhonnête et peu digne de confiance. Ces sondages donnent des ulcères au leadership démocrate, d'où le soudain attrait d'une candidature de Joe Biden, plutôt populaire, plutôt progressiste mais point trop, et beaucoup moins controversé que Hillary Clinton. Mais le vice-président n'a ni organisation opérationnelle, ni gros donateurs. S'il décide d'être candidat, comme le souhaitait son fils récemment décédé, il devrait le faire avant le premier débat démocrate du 13 octobre.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.