GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 8 Novembre
Samedi 9 Novembre
Dimanche 10 Novembre
Lundi 11 Novembre
Aujourd'hui
Mercredi 13 Novembre
Jeudi 14 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Primaires démocrates: Obama va-t-il jouer Biden contre Clinton?

    media Le président américain Barack Obama lors d'une allocution à la Maison Blanche, aux côtés de son vice-président, Joe Biden (g) et l'ex-chef de la diplomatie, Hillary Clinton (d), le 16/12/2010. Reuters/Kevin Lamarque

    Alors que le vice-président américain Joe Biden examine sérieusement la possibilité de poser sa candidature à l'investiture démocrate, Barack Obama se trouve face à un dilemme cornélien. Qui soutiendra-t-il dans la course à la présidentielle de 2016 ? Son vice-président, ou son ancienne secrétaire d'Etat Hillary Clinton ?

    Avec notre correspondant à Washington,  Jean-Louis Pourtet

    Si Joe Biden décide de se lancer dans la course, Barack Obama pourra chanter : « Entre Joe et Hillary, mon cœur balance ». Mais balance-t-il vraiment ? Si l'on en juge par les propos de son porte-parole, Josh Earnest, n'a-t-il pas déjà exprimé à qui allait sa préférence, lorsqu'il a déclaré que son choix de Biden comme vice-président avait été « la meilleure décision politique qu'il ait jamais prise » ?

    Certes, le président américain ne tarit pas d'éloges sur son ancienne secrétaire d'Etat. Mais peut-être n'a-t-il pas oublié qu'elle fut une rivale coriace en 2008 et que son mari, Bill Clinton, avait tenu des propos pas très aimables à son égard pendant la campagne. Barack Obama a certainement plus d'atomes crochus avec Joe Biden qu'avec Hillary Clinton.

    Le vice-président a des raisons, outre familiales, d'hésiter. Car même si Hillary Clinton est en perte de vitesse, elle dispose d'une énorme organisation mise en place depuis un an et de 47 millions de dollars. Deux atouts que Joe Biden aura du mal à égaler en se présentant aussi tardivement.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.